# 4 – On y était : First Mike Radio Show

Nos deux Babouins Hugo et Vincent étaient présents lors du “DJ First Mike Radio Show” organisé par la radio Mouv’.

L’idée est simple : un DJ First Mike survolté accompagne les artistes pendant 2h au sein du mythique Studio 105 de la Maison de la Radio.

Lefa, Spri Noir, ou encore l’indéboulonnable Ménélik étaient de la partie.

Nos deux babouins en débattent.

Lefa

Hugo : on ne sait jamais trop à quoi s’attendre avec les membres de la Sexion. Un coup ils nous sortent un son très lourd, la fois suivante c’est de la soupe inintéressante au possible. Cette fois, Lefa nous a fait plutôt kiffer, avec de la bonne trap des familles, des phases qui nous ont rappelé ses plus belles années, et toujours cette gestuelle unique qui le caractérise en concert. Il sort une mixtape ce Vendredi, peut-être y’aura-t-il un intérêt à aller écouter ça.

Vincent : je suis globalement d’accord. C’était le profil idéal pour commencer la soirée et ambiancer un public totalement hétérogène (des cinquantenaires de Radio France, des meufs venues exclusivement pour Keblack, des vrais amateurs de rap..)
Après, il a assumé son virage “pop” (entamé avec son premier album “Monsieur Fall” sorti chez Sony en 2015), avec des refrains chantonnés. Pas vraiment mon délire.

MAIS n’oublions pas la surprise, Dry qui débarque pour un inédit en feat. avec Lefa

H : Ouais, Dry on l’a pas vu depuis des années mais c’est toujours le même, c’était marrant de reconnaître sa voix mais pas sa tête.

Still Fresh

H : J’ai pas trop aimé. Très pop depuis quelques temps, à base de sons romantiques un peu galvaudés et pas vraiment intéressants. Une présence scénique pas incroyable (forcément quand tu fais des sons love où tu chuchotes dans un micro les gens ils sont pas à fond)

Spri Noir

H : Pour moi, c’est un type vraiment talentueux. Il y a eu une énorme transformation entre son dernier EP “Le monde ne suffit pas” et les sons qu’on a entendu là : vocodeur à balle, beaucoup plus de chant, dans la mouvance de ce qu’a apporté YT il y a quelques temps déjà.

Mais j’ai trouvé que c’était maîtrisé : le son “Ensemble” que je connaissais déjà passe vraiment crème, on est très loin du bon kickage de ses débuts mais ça reste travaillé. En plus il sait faire le show, a une bonne gestuelle devant la caméra (le show est filmé et dispo sur Youtube), et avec son crâne et la veste de sa mère il était marrant à voir.

Nemir & Gros Mo
V : Alors Gros Mo c’est une énigme. Le mec arrive avec une fausse main (oui, oui une fausse main). J’ai toujours pas réussi à savoir pourquoi. J’ai pas trop accroché dans le sens où il a fait ce que tout le monde fait en ce moment. Des phrases. Comme ça. Sur un. Beat Traaaap (à lire avec le flow saccadé)
Alors c’est carré, c’est propre, mais limite trop. On dit d’un élève qu’il est trop scolaire. Là c’est la même.

H : Je suis pas d’accord. Déjà il était marrant avec sa fausse main. C’était pas phénoménal mais agréable et surtout ça ambiançait tout le monde, ce qui est le principal dans ce genre de show où les artistes s’enchaînent. D’ailleurs, au début personne était debout, et à la fin tout le monde bougeait la tête.

V : Oui d’accord, mais ce qui m’énerve c’est que des gars comme ça sont persuadés de faire du bien au rap avec leurs conneries alors que niveau écriture c’est vraiment pauvre. Ces mecs-là sont des tricheurs et prennent la place de pleins d’autres gars plus originaux, plus sincères.

Après, libre à vous de vous faire une idée, on vous met les sons ici :

Par contre c’était n’importe quoi quand Nemir a débarqué. Déjà on l’a pas reconnu, vu qu’il s’est laissé pousser les tifs et qu’il était en cirée jaune. Et que j’suis myope.

H : Mais il enflamme la scène, vraiment! Il a fait un son avec Gros Mo tranquillement, et après il nous annonce “Ailleurs”, le son très très bon qu’il avait sorti avec Deen Burbigo il y a quelques années. On est bien contents, ça commence, et là bordel y’a BIGO qui débarque par surprise. Quel pied! Dès la première ligne on était déjà sous le charme.

Keblack

H : mauvais, très mauvais. Je sais pas ce qu’il fait chez Bomayé, d’ailleurs y’avait Youssoupha dans les coulisses, j’aurais bien aimé savoir ce qu’il en pense.

V : Certes, mais j’ajouterais quand même qu’il a bien réussi à chauffer toutes les meufs avec son tube “j’ai déconné”, on peut pas lui enlever.
Après Bomaye est un label “urbain” assez “généraliste” qui va chercher des rappeurs très durs, très crus (Spi, Sam’s, Taipan) comme des chanteuses (Ayna par exemple) et des artistes plus R’n’B (comme Keblack). Donc moi ça m’étonne pas, c’est juste pas ce qui nous plaît.

Abou Debeing

H : alors lui c’était magnifique : sur la première musique il a complètement fait du MHD (genre on pouvait chanter Afro Trap 3 on se rendait pas compte que c’était un autre son), et sur la deuxième il a chanté du Keen V avec une meuf nulle. Difficile de commenter quoi…
V : Oui

Ménélik
H : Très bon, il nous a ramené 20 ans en arrière, il a rappé et chauffé la salle à l’ancienne, très très lourd, j’ai vraiment kiffé. Agréable surprise de voir que la majorité de la salle reprenait ses refrains par coeur.

V : Tellement ! C’était l’apothéose, avec ses classiques “Tout Baigne”et “Bye Bye”, il nous a prouvé qu’à 50 ans, le gars avait toujours la recette : flow à l’ancienne, grosse paire de couilles, et surtout plus d’énergie que la plupart des rappeurs vu avant.

Un très bon show, qui a duré exactement ce qu’il fallait pour apprécier. Un grand merci à absolument tous les artistes qui sont venus faire ce show pour la radio publique devant des gens pas tout le temps réceptifs (nous les premiers).

DJ First Mike remettra ça avant la fin de l’année, en espérant une nouvelle fois du beau monde sur la scène du studio 105.

La bise babouine.

Publicités