Les chroniques lyriquement urbaines de Papa Noël

Le flocon de neige danse au crépuscule de 2017,
Une année qui musicalement fut si belle.
Pour rendre hommage à nos poètes urbains en ce jour de fête,
Quoi de mieux qu’un joli conte de noël ?

Le gros monsieur au manteau rouge était en plein préparatifs de sa tournée annuelle, Quelle tâche difficile que de faire passer à tout le monde un joyeux noël !
Il s’était donc déjà servi plusieurs verres pour se donner du courage.
Plus très lucide, il mit du pilon dans les paquets des enfants pas sages.

Un elfe l’appela sur son téléphone : « Où es-tu père noël ? On a besoin du traîneau »
Papa Noël lui répondit : « Posé je suis sous Jack dans mon bendo ».
Il raccrocha puis se mit en route en emportant avec lui les paquets,
Mais stupeur ! Le traîneau avait été volé !

Papa noël rappela l’elfe : « J’ai plus de gova faut que tu me prennes ! »
L’elfe lui répondit : « Je ne peux pas, mec on est trois dans la BM ».
Le père noël ne pouvait pas gâcher ce noël, il avait toujours eu de la chance.
Il marmonna tout seul : « J’ai pas connu la défaite depuis mon existence ».

Les idées embrouillées par l’alcool, il alla donc carjacker une autre vago,
Mais la police du Nord le surprit, père noël était fichu : il était au volant d’une voiture volé !
Papa Noël tenta de s’expliquer : « Comme y’avait pas de porte ouverte, j’ai pété le carreau »
Le policier lui répondit « Miskine, ce n’était même pas pour la voiture qu’on te cherchait »

Arrivé au tribunal, la juge voulait que le Père Noël se mette à table,
Il avait mis de la résine dans des cadeaux, c’était inacceptable !
Accusé il se lève : « Si je meurs mon œuvre plaidera coupable !
Vous n’allez pas me soûler pour deux – trois barrettes dans un cartable »

En réalité, dans cette histoire, le plus dérangeant
C’est que ce crime, le père noël ne l’avait même pas fait exprès.
Faut dire qu’il avait la bicrave dans l’sang
Mais ça, jamais la juge ne le comprendrait.

Quand cette dernière l’interrogea, il répondit « Ounga, ounga, ounga, ounga,
Tes histoires font mal au crâne, si tu veux en savoir plus appelle mon avocat ».
A l’arrivée de ce dernier, tout était gagné, le père noël était sain et sauf,
Fallait dire que son avocat était juif, Mazel tov.

Toutefois si Papa Noël était libre, la tournée avait pris du retard !
Les elfes s’inquiétaient : « On n’a pas de traîneau, on ne pourra pas voler dans le ciel! »
Le père Noël les rassura : « Je sais voler ! Après tout je suis une star.
En effet, dans le vide je respire à peine, mais le succès m’a donné des ailes ! »

Les elfes se réjouirent : « Grâce à ce pouvoir, le monde est à nous, le monde est à toi et moi ! ».
La mission serait comme chaque année un succès, le père noël s’envola avec ses camarades.
L’elfe en tête de cortège lui dit : « On n’a pas de GPS, donc l’itinéraire, dis-le moi ! ».
Le Père Noël sourit, tout le monde allait passer un joyeux noël : « Oui, on fait Alger, Paris, Bagdad ».

C’est ainsi que le père noël mit un peu de magie (et de shit) dans nos fêtes de Noël.
Mais cette histoire ne saurait se contenter d’être belle,
En effet, comme tout conte, ce récit a une morale pour les jeunes pousses :
« Mon ami, il faut bien t’entourer si tu n’as pas de klawi juice ».


Joyeux noël et merci à 2017 d’avoir été un si bon millésime en rap français.