Sfera Ebbasta, la rockstar du rap italien

Prima che il disco uscisse mi ricordo che mi dicevano che ormai l’ondata della trap era finita

Sfera Ebbasta

On lui disait que la trap était sur le déclin. Pourtant, les ventes de son nouvel album Rockstar, sorti le 19 janvier dernier ont fait taire ses détracteurs, le plaçant en tête d’affiche du rap italien, qui s’exporte désormais à l’étranger. Comment en est-il arrivé là ?

L’inspiration SCH

En France, on a connu Sfera Ebbasta grâce à un featuring sur le morceau Cartine Cartier de SCH, emballé dans un clip façon Gomorra.

«Lei vuole fumare soltanto la mia Mary Jane» : elle veut seulement fumer sa beuh. La pute.

Le titre du son, proposé à SCH par Sfera, est un jeu de mot que seuls les italophones peuvent comprendre, Cartine désignant des feuilles à rouler, et Cartier étant la marque de luxe connue pour ses bijoux et ses parfums. Dans ce son, Sfera parle de la différence entre lui (Cartine) et une femme (Cartier) :

Così opposti io e te come cartine Cartier Si opposés toi et moi, comme des slims et Cartier
In brutti posti io e te, si con cartine Cartier
 Dans les mauvais endroits toi et moi, avec des slims et Cartier

Ce featuring a été décisif pour sa carrière : il a pris la mesure de la popularité de SCH et du rap en général en France. Pourquoi ne pas faire la même chose en Italie, où la scène hip-hop peinait à devenir populaire ?

Premier album: ascension et conquête de l’Italie

Le carrière de Sfera Ebbasta (de son vrai nom Gionata Boschetti) démarre réellement en 2013, lorsqu’il rencontre le producteur (qui le suit enccore aujourd’hui) Charlie Charles, avec lequel il forme un crew, Billion Headz Money Gang, sous l’acronyme BHMG. Le , il publie la mixtape Emergenza Mixtape Vol. 1, puis un projet nommé XDVR en 2014, qui fut largement salué par le milieu underground.

Néanmoins, c’est le 9 novembre 2016 que sa carrière prend un tournant, lors qu’il publie son premier album studio éponyme. : Sfera Ebbasta le propulse au rang de star du rap en Italie, à côté de types comme Vegas Jones, Ghali ou Gue Pequeno. Sfera marque autant par son look décalé (cheveux rouges, tatouages, vêtements colorés, grillz et autres bling bling), que par ses sonorités gangsta rap et ses refrains entêtants.

Le plus grand succès commercial de cet album est Figli Di Papà, qui résume bien le style de Sfera : prod trap (toujours signée Charlie Charles), flow continu et cadencé, refrain marquant et clip esthétique.

Camo Bape, tee-shirt Thrasher et verre de lean : Sfera est bel et bien un fuckboi

Non sono mai stato come quelli là Je n’ai jamais été comme ceux-là, 
Figli di puttana o figli di papà Fils de pute ou fils à papa

Dans ce son il raconte son passé, la manière dont il s’est construit, et défait les mythes et rumeurs qui se racontent sur lui.

Mais mon morceau préféré de l’album reste Visiera a Becco (littéralement visière à bec, fait référence aux casquettes à visière en forme de bec de canard) : à la fois sombre et épique, il se marie parfaitement au clip en noir et rouge.

Le clip fait ressortir sa belle capilarité

Deuxième album : consécration et conquête du monde ?

Lorsque Sfera sort son deuxième album Rockstar, le 19 janvier dernier, il est déjà une star. Le single Tran Tran était sorti depuis plusieurs mois déjà, et annonçait un album grandiose.

Comme dans Figli di Papà, Sfera se promène en voiture, au beau milieu de nul part

Il y évoque le Tran Tran, censée désigner la monotonie de la vie que l’on mène dans la rue, et dont il avait déjà parlé dans Visiera A Becco.

Les 11 pistes de l’album se sont placées en top des charts en Italie, mais ont également fait de grosses performances à l’étranger et notamment en France et aux USA, où Cupido, en featuring avec Quavo de Migos est un grand succès.

Le mini-documentaire sorti pour promouvoir son nouvel album reprend l’instru’ du premier track de l’album (appelé Rockstar également), et nous permet d’y voir plus clair sur son quotidien de star :

Sa tournée italienne commence en avril 2018. Espérons qu’il passe en France pour sa tournée européenne.

Publicités