Review US de Septembre : Miel et cicatrices

A lire en écoutant notre playlist.

East atlanta love letter – 6Lack

J’avoue, un de mes albums préférés de ce mois est un album de R&B. Mais qu’est-ce que tu veux que je fasse, 6Lack a sorti un album aussi bon et sucrey que les gâteaux du bled, et dieu sait à quel point je les aime les gâteaux du bled. Si tu connais pas 6lack, dis-toi que c’est un genre de poète sale à la Damso, (“Fuck me like you’re about to lose your place to the girl next door,” dans Loaded Gun), avec une voix aussi douce et calme qu’un The Weeknd sous codéine.

Le projet est composé de 14 sons, et on y trouve Future, J.cole, Offset, et notre renoi soin préféré : Khalid.

L’album, à l’image de l’artiste, est très sentimental, mêlant ainsi amour, déception, sexe, envie et tristesse. 6lack semble perturbé par les relations éphémères qu’il partage avec ses conquêtes pendant ses tournées. Dans East Atlanta Love Letter, il compare son organe de l’amour à une arme mortelle, et raconte que son incapacité à contrôler ses pulsions mènent à la déception.

Le choix des instrus est très judicieux, dans la mesure où le minimalisme des beats laisse place à sa douce voix et à ses textes tout aussi sensuels que percutants.

A NE PAS ECOUTER EN CAS DE TRISTESSE AIGUË, VEUILLEZ CONSULTER VOTRE POTE GAY LE PLUS PROCHE.

Le Kou de Keur :

Loaded Gun sans hésiter. Dès la première phrase, le flow proche des anciens sons de Lil Wayne m’a percuté. Puis je me suis concentré sur les paroles, et sans déconner, j’en bande encore… En quelques mots, ce son makes you call your girl and do her a lap dance, tu connais la suite. Et si tu comprends pas l’anglais, demande à Dramane quoi faire, il saura te conseiller. Ça commence par « mange », ça finit par « morts ».

4Respect 4Freedom 4loyalty 4What Important – YoungBoy Never Broke Again

Youngboy Never Broke Again (C’est claqué je sais), ou NBA Youngboy a sorti un bête de projet ce mois dernier. On ne peut pas l’appeler album, et je ne veux pas l’appeler EP. Non je ne suis pas un footix du rap, laisse-moi t’expliquer, qu’est ce t’en sais toi. Il a commencé par publier un EP de 4 sons nommé 4Respect, dans lequel Kevin Gates est omniprésent, une semaine après il sort 4 Freedom, et peu après 4 Loyalty, dans lequel on voit des feat avec Quando Rando, de façon à le présenter au reste du Rap Game et finalement il a sorti 4 What Important pour conclure et finaliser ce projet de 16 sons. Rien que la façon dont il a dévoilé son projet, en jouant avec le chiffre 4 ( 4 sons par EP, 4 mots d’ordres, « Four » qui est homonyme de « For ») fait de ce gépro un des meilleurs du mois.

Les sons, pour la plupart, enjailleraient ta grand-mère. Le flow qu’il lache dans Can’t be saved me donne envie de me faire pousser des locks et danser comme Koba La D.

Offre limitée : Va écouter le projet et on t’offre 2 jours au prix de deux chez DINO PRONO.

Le Kou de Keur :

Permanent Scar :Je ne dirai pas que j’étais indifférent au fait que Young thug pose sur ce son, au contraire, c’est son nom qui m’a incité à cliquer sur le son, et je n’ai pas été déçu, je n’ai pas arrêté de me dandiner tel un joueur de football US en mi-temps. Par contre si quelqu’un a quelque chose contre les torticolis, je suis preneur.