Game of Locaux

Game of Thrones s’achève après 8 saisons pleines de rebondissements… Cependant, plusieurs siècles après la fin des évènements, les héritiers des différentes maisons se sont tous retrouvées à l’école supérieure des sciences économiques et commerciales de la vallée de Westerloss…. Les maisons deviennent des associations, les royaumes deviennent des locaux… Mais la soif de pouvoir reste la même…

Mercredi 18 juin 2019

12:00
La nouvelle tombe. Après 700 années de cohabitation entre les héritiers des différentes maisons, la situation allait changer à tout jamais. Rousso (digne héritier du Roi de la Nuit) épaulé par le BDE (composé de reniés des autres maisons, ils ont fondé la maison Malibu afin de se sentir exister à Westerloss), ont décidé de tout bouleverser en redistribuant les royaumes des différentes maisons.

64575607_375610209729902_7774517724956327936_n
On a pu remarquer que l’architecte de l’ESSEC s’est inspiré de la bite de Ludovic F. (E2, Yeux disent le contraire) pour façonner les PA

12:17
Après avoir tout juste eu le temps de digérer les nouvelles, les esprits commencent à paniquer. Au sein d’Extrem’ (héritiers des Baratheon), Quentin G. (E3, Globo ce soir ?) fait part de son amertume : « putain, on va partager notre royaume avec RACE ». On peut comprendre son désarroi. RACE, héritiers de la maison Lannister, règnent sans partage sur la vaste région des Terres de l’Ouest (16ème arrondissement, Neuilly-Sur-Seine) et ne sont pas vraiment appréciés des autres maisons. Blonds, grands, beaux et peu modestes, les Raceux contiennent le sang d’aventuriers Andals qui ont sculpté un royaume puissant. Sang prétendument royal, est-il pur pour autant ? Rien n’est moins sûr. Comme leurs aïeux Lannister, ils ont conservé un penchant pour l’inceste, n’hésitant pas à se palucher le chibre entre confrères à la RAMETN (Réunion Annuelle des Maisons de l’ESSEC en Terre Neutre), plus communément appelé WEI (par soucis de praticité).

64559355_468866877239918_8436854922414129152_o.jpg
Msc in Memegement a quand même attendu mai 2019 pour devenir drôle, après 8 mois de mêmes gênants

15:18
Le premier conflit éclate.
Avant, PAO (héritiers de la maison Frey) partageait son royaume avec ESSEC Live (héritiers de la maison Tully). Force est de constater qu’ils ont su inverser le cours de l’histoire en mettant ESSEC Live sous tutelle (puisqu’avant les Frey étaient les vassaux de la maison Tully). Ainsi, officieusement, PAO régnait sans partage sur son royaume.

Quant à AVE (héritiers de la maison Stark), ils possédaient un royaume à eux seuls, et pour cause : ils possèdent des documents pouvant compromettre les autres habitants de Westerloss.

Afin de se venger de cette injustice, les Malibu ont décidé de leur offrir le plus grand royaume, mais de les mettre ensemble, sachant pertinemment qu’ils allaient s’entretuer. Comprenant le subterfuge de Rousso et du BDE, PAO et AVE décident de s’unir afin de récupérer leurs royaumes respectifs.

C’était sans compter sur la fourberie de PAO qui n’a pas hésité à s’allier à d’autres associations afin d’obtenir gain de cause, sans forcément se soucier d’AVE. Les générations futures appelleront cet épisode les Noces pourpres de PAO.

5cbda7c8240000b900068412.jpeg
Louise C. (E3, Barathé.. Extrem par alliance) regarde son royaume une dernière fois avant de le quitter à tout jamais

Vendredi 19 juin 2019

10:34
La réactivité n’est pas la plus grande qualité d’E&B. 22 heures et 26 minutes après l’annonce de la restructuration, ils commencent à comprendre : ils ont récupéré le royaume d’AVE qu’ils vont partager avec UN (héritiers des Greyjoy). Ils réaliseront par la suite qu’AVE est bien déterminé à récupérer son royaume, et qu’ils se retrouveront ainsi potentiellement SDF.

E&B sont les héritiers du Peuple Libre. C’est le terme qui était utilisé pour désigner les personnes qui vivaient au-delà du Mur. Il y a de ça des centaines d’années, les habitants des Sept Couronnes considéraient le Peuple Libre comme des barbares et employaient le terme péjoratif de sauvageons pour les désigner. Inversement, ceux qui vivent au nord du Mur voyaient les habitants du sud comme des « faibles » et des « mous », qui sont soumis à des rois pour des simples raisons d’hérédité, ce qui paraît absurde pour eux. Le Peuple libre détestait par-dessus tout les membres de la Garde de Nuit (composée de criminels et d’incapables reniés par leurs propres maisons), plus que les habitants du Nord. Les corbeaux, comme ils les appellent, représentent le principal obstacle au nord du Mur.

Aujourd’hui, le mur correspond au local MELT (héritiers de la Garde de Nuit), et le royaume d’E&B se situe derrière celui-ci. Certains sauvageons vivent dans des communautés très unies, tandis que d’autres sont seuls et sans abri comme Hugo Q. (E1, Tout seul au Bocal).

E&B s’est fait à l’idée de récupérer le royaume d’AVE, qu’ils trouvent fort séduisant, même si ils doivent le partager avec des incapables.

Capture d’écran 2019-06-20 à 22.30.34

Alexandre J-F. (E1, La panthère noire) a déserté le royaume du Wakanda pour rejoindre les sauvageons : UN est prévenu

15:47
Je viens de me rendre compte que j’ai oublié de parler des maisons de BBA. Ces derniers sont les héritiers des Dothrakis. Autrefois organisés en  plusieurs clans ayant chacun un khal, ils sont désormais répartis dans plusieurs associations (Pool, Shamrock…). Les autres habitants de Westerloss ont du mal à les comprendre, et pour cause : ils ne s’expriment pas très bien.

17:37
SES (héritiers des Tarly) conservent leur royaume, mais devront désormais cohabiter avec le SKIK (héritiers de Tyrell). A noter qu’à l’occasion de ses seconds recrutements, SES a décidé d’intégrer un descendant d’un Tarly renié : Aghilas N. (E3, Samwell), qui lui aussi sort avec une sauvageonne d’E&B et perpétue donc la tradition de son ancêtre!
Soit ! SES accueille ses nouveaux colocataires en grande pompe, en pissant partout (vieille tradition Tarly).

23:47
Lucas A. (E1, Skyblog), nouveau roi d’E&B et donc du Peuple Libre affirme son autorité :

Capture d’écran 2019-06-21 à 16.51.42.png
Les membres d’UN sont soulagés, mais ils ne s’attendaient pas à la suite des évènements…

3 Septembre 2019

10:47
Presque 3 mois se sont écoulés depuis ce fameux 18 juin… Vous vous rappelez des noces pourpres de PAO ? Elles ont bien eu lieu. Mais à la surprise générale, ce n’était pas au détriment d’AVE. Morgane B. (E1, Graphiste Pro) s’est débrouillée pour qu’AVE et PAO conservent leurs royaumes respectifs. Mais dans ce cas, qui est perdant dans l’équation ? E&B a finalement récupéré un local dont ils sont les seuls maîtres. Mais qu’en est-il d’UN ?

17 octobre 2019

Seulement 8 personnes se présentent aux recrutements UN. Et pour cause, ils sont les grands perdants des noces pourpres de PAO puisqu’ils n’ont plus de local ! Les potentiels candidats ont tous été découragés par l’absence de terre propre, et ont préféré se rediriger vers d’autres associations.

15 mai 2020

UN est une association presque morte. Même les BBA ne veulent pas la reprendre. Ils ne leur reste qu’un seul objectif : gagner la guerre des prez face à E&B. En attendant, dans un élan d’empathie, E&B a décidé de leur trouver une utilité.

65048018_850509748652790_2518437271821090816_o

 

 

Mais qui est donc Lonely Jane ?

Image associée

29 Juin 2016, 7h30 environ. Je monte dans le dernier wagon du RER A à Charles de Gaulle-Etoile pour me rendre à mes oraux de l’ESSEC.  A l’époque, j’étais loin de me douter des petites habitudes des usagers de ce wagon. Lorsque je descends à Cergy-Préfecture, le constat est cruel : je suis présentable, mais j’empeste le shit. Putain, mais qui fume ça dès le matin ? Hagard, je me dirige vers l’ESSEC. Sur ma route, un tag attire mon attention :

LonelyJane3Si la mort avait une odeur, ça serait surement celle de mon costard qui pue le shit

Ce jour-là, je n’ai pas cherché à comprendre qui était Lonely Jane.
Ce jour-là, je ne me doutais pas que je découvrirais son identité 2 ans plus tard.

A la recherche de Lonely Jane

28 Avril 2018, 14h07. Je suis en cours, et, contre toute attente, une réflexion me vient à l’esprit  : cela fait bientôt 2 ans que j’habite à Cergy. Je commence à bien connaitre la ville (les meilleurs kebabs, les bons spots sur Pokemon Go…). Seuls les tags estampillés Lonely Jane continuent à me surprendre de jour en jour. J’en ai croisés des dizaines ; en général, ils commencent par Lonely Jane, finissent par ©, et tous les E sont calligraphiés Ξ. Néanmoins, je ne sais toujours pas qui est Lonely Jane. Mon premier réflexe a été de chercher sur Google (en vain), puis sur Facebook (elle n’a pas le bon profil). Ce jour-là, j’ai donc décidé de dresser un portrait de Lonely Jane afin de m’approcher de la vérité. J’ai tout d’abord supposé que Jane la solitaire est une fille, et que son pseudo est une référence à Jane Birkin, seule depuis 20 ans. Une fois mon cours terminé, je suis parti à la recherche des tags de Lonely Jane pour en savoir plus sur elle.

LonelyJane6
J’aurais pu taguer la même chose
LonelyJane2.jpg
J’aurais pu taguer la même chose (bis)
LonelyJane4
J’aurais pu tagu…

Son attrait pour la liberté et le péché de luxure est frappant. Si Lonely Jane était une étudiante de l’ESSEC, elle serait sûrement en BBA ou au BDE Pandora. Cependant, il est très peu probable que Lonely Jane soit à l’ESSEC, étant donné qu’on trouve certains de ses tags à des endroits peu connus des étudiants de l’école (comme des halls de bâtiments à Saint-Christophe)
De plus, d’après une étude
OhMyMag, les 16-24 ans sont bien plus coquins que leurs aînés. Arbitrairement, je décide que Lonely Jane a environ 23 ans pour les besoins de l’enquête (parce que ses initiales sont LJ). 
Au vu de son profil, j’ai décidé d’installer Tinder pour la trouver : recherche dans une zone de 5km autour de Cergy, fourchette d’âge 21-25 ans. J’ai matché une vingtaine de meufs. Je leur ai toutes envoyé le même message:

Tinder1.png
Inspecteur Nerh-Nerh au rapport

Aucune réponse. J’ai fait l’erreur de réduire Lonely Jane à une malade du zizi sexuel. Or, sa personnalité est bien plus riche que ça.

Lonely Jane, gourgandine philosophe ?

9 Mai 2018, 17h52. L’enquête continue. J’ai découvert que Lonely Jane a un penchant pour les références philosophiques de base :

LonelyJane5
Pas la meilleure idée à l’approche de l’Aïd
LonelyJane8
Une cartésienne qui exprime sa pensée au Posca dans tout Cergy

Cela lui permet de repenser l’espace urbain où elle vit. Peut-être a-t-elle été inspirée par le séminaire Analyse de la prise en compte des politiques en faveur des banlieues dans les projets de développement des grandes agglomérations françaises de la chaire d’économie urbaine à l’ESSEC ?

Lonelyjane7
« Tilted Towers » bientôt renommé « Cergy-Prefecture »

J’ai donc voulu rencontrer les étudiants en philo et en aménagement du territoire à la fac de Cergy-Pontoise. Cependant, l’université ne dispense que des formations en économie et en gestion. Encore une piste qui ne mène à rien.

Lonely Jane, un esprit torturé ?

22 mai 2018, 12h35. L’affaire Lonely Jane commence à me fatiguer. Cependant, je ne perds pas espoir et je continue mes recherches.

LonelyJane10
Elle se cache aussi pour taguer hein
LonelyJane11
Parce que c’est celui dont on se souviendra toujours

Lonely Jane nous gratifie de quelques tags mélancoliques, voire tristes. Alors que j’allais orienter mon enquête sur la piste de la tristesse, un autre tag m’a convaincu d’envisager le problème sous un autre angle :

LonelyJane9
Elle est dans les bails sombres, très sombres, tah illuminati

Lonely Jane est une personne profondément désabusée et malsaine. Mais où peut donc traîner une telle personne ?

LonelyJane14
Mais oui c’est clair, elle ne peut être qu’en enfer

Le 9ème cercle de l’Enfer est celui de la Trahison. C’est là que Lucifer résiderait. J’ai immédiatement pensé à l’agence immobilière Top Immo à Cergy Préfecture qui garde en otage mes APL (merci M. Galbrun !), J’ai décidé d’interroger un mec qui traînait souvent sur le parvis au niveau de l’agence. Il s’avère qu’il a déjà vu Lonely Jane à l’action :

Ouais, c’est un p’tit renoi, je l’ai vu écrire Lonely Jane sur un mur l’autre jour. Il doit à peine être majeur… 

J’étais sur le cul, je n’y croyais pas. J’ai décidé de trouver une autre personne qui me confirmerait cette information. Après avoir demandé à plusieurs personnes, je tombe finalement sur un type qui prétend également avoir vu Lonely Jane :

Ah je t’assure que Lonely Jane c’est un babtou, il était en skate avec une casquette Vans et il taguait avenue de la Poste

Lonely Jane : épilogue de l’enquête

22 mai 2018, 21h37. Les témoignages m’avaient permis de comprendre une chose : Lonely Jane n’est pas une unique personne. C’est un peu la Marianne de Cergy.  Façonnée par les Cergyssois, elle n’est que le reflet de notre quotidien. Quelque part, on s’identifie tous à Lonely Jane.

C’est con d’avoir enquêté si longtemps, j’avais la réponse à ses origines sous les yeux :

LonelyJane13.jpgMade in Cergy, 95 on est là hein

Ainsi que son utilité :

LonelyJane1
Combien de fois ces tags m’ont fait marré en rentrant du Pacific Rock ?

Toujours est-il que certains tags sont magnifiques :

LonelyJane12
Lonely Jane c’est un peu d’amour, un peu de tristesse, et beaucoup d’art…

Image associée

RDP, l’entertainer de Chevaleret

Paris Sud regorge de talents : Jok’Air, Sneazzy, Nekfeu et Lomepal pour ne citer qu’eux. Mais ils ne sont pas les seuls. Nous sommes partis à Chevaleret dans le 13ème, à la rencontre du rappeur RDP.

RDP pose sur l’instru de Check de Young Thug

RDP, de l’entertainment brut et simple

Dans ses textes, on retrouve des thèmes récurrents du rap français (l’argent, son quartier, la galère), mais il n’est pas pour autant dans le paraître. S’il rêve d’oseille comme la plupart des rappeurs, c’est surtout pour mettre ses proches à l’abri de la misère. Néanmoins il ne mise pas tellement sur le rap pour s’en tirer. Sa musique est plus l’exutoire de ses problèmes au quotidien qu’un moyen de gagner de l’argent.

Dans la forme, il n’hésite pas à s’inspirer de ce qui se fait aux Etats-Unis : refrains chantés, changements de rythme, couplets saccadés. D’ailleurs, il fait surtout appel à des beatmakers américains pour ses productions.

« Elle croit que j’ai révisé toute la night, que j’vis dans l’16 une vie de malade » : les apparences sont parfois trompeuses

Ses projets : « Le nerf de la guerre » et « Unanime »

Son 1er EP Le Nerf de la Guerre est sorti le 21 octobre 2016. 2 morceaux se démarquent clairement pour nous :  Karma et Châtiment. 

Le clip, entièrement tourné dans le  13e est une illustration du karma immédiat
« J’attends l’heure de mon châtiment » : karma pas si immédiat finalement ?

1 an plus tard sort son 2ème EP, Unanime, qui est dans la continuité du 1er. RDP continue de parler de ce qu’il sait, de ce qu’il a et de ce qu’il veut dans des clips conceptuellement intéressants :

RDP porte une muselière, son crew rappe pour lui : ils sont les porte-paroles du même message
« J’suis dans l’fond du club comme dans l’fond d’ta chatte » : ça, c’est dit

Son équipe : HRTLSS

Parce qu’un rappeur avance rarement seul, RDP et ses amis les plus proches se réunissent sous la bannière HRTLSS (à prononcer Heartless). Relevant plus du concept que de l’entreprise, il est bien difficile de définir ce collectif: crew, bande de potes, marque de vêtements, influenceurs ils sont touches à tout. Vous pourrez en savoir plus sur eux lors de leur soirée gratuite le 13 avril.

Le soir où on a commandé pour 3865,30€ sur AlloResto

Ce dimanche, on rentrait de WEEB (Week-End Essec & Bab, ndlr). Sur la route, nous sommes passés au McDo, mais force était de constater qu’une fois à la maison, nous avions encore faim. C’est à 19h59 qu’advint le miracle :

Allo1.pngOn profite enfin de la passion de Robin E. (E1, Pisse & Love) pour les youtubeuses beauté

Un plan com d’AlloResto ?

Ce code promo permettait donc d’avoir une réduction de 30€ chez AlloResto (racheté par Just Eat) sur toutes les commandes d’un montant supérieur à… 30€. Pour manger gratuitement, Il suffisait de créer un compte, commander pour 30€, recréer un compte, recommander pour 30€ et ainsi de suite.

Mais pourquoi AlloResto fait ça ? Ils vont perdre trop d’argent ! Ou peut-être que c’est juste pour faire parler d’eux ?

Comme je vous l’ai dit, nous avions faim, et nous n’avons pas cherché à comprendre très longtemps. Toujours est-il que cette astuce a donné lieu à des comportements surprenants de la part de nos membres :

Pierre&Mehdi.png
Mehdi C. (E2, Zbeub zbeub) recadre Pierre C. (E1, Le Versaillais) sur son attitude de sarrasin : ironie du sort, les arabes s’étaient bien comportés jusque là…
Adam1
… Mais c’était sans compter sur Adam H. (E3, le vigile du patio)

Nous nous sommes vite rendus compte que certains de nos membres étaient très créatifs, à l’image d‘Ismail S. (E2, Savage) :

Isma1.png
« Wouah zebi j’en ai marre du cézam toujours la même hagra »

Le moment où c’est parti en couille

C’est exactement à 20h47 que Nine N. (E1, Thug de Répu’) nous a envoyé un message qui a marqué un véritable tournant dans la soirée :

Nine31Décidément nos doublons AVE sont plus doués pour monter AlloResto qu’une Note à temps

On pouvait commander pour chaque jour de la semaine avec le même code promo. A ce moment là, l’inconscient collectif a décidé de ruiner AlloResto.

aghi1.pngAghilas N. (E2, Le bavoir) se demandant si il a déconné avec ses 12 commandes

L’heure de manger

Je ne vais pas vous envoyer toutes les photos, surtout qu’1/4 des commandes n’a pas encore été livré (pour les commandes programmées). Mis à part Ismail (E2, I SAID SAVAAAGE), les gens ont globalement pris des sushi ou des pizzas.

Néanmoins, la palme de la plus belle commande revient à Florent M. (E3, Essec Rotca Entreprises), qui ne gagne pas autant d’argent que son confrère Tomas M. (E3, Paye ton WEEB) mais qui peut se targuer de bien manger :

Flo1.pngA quand la rému supplémentaire quand vous payez une mission ESE en retard ?

On en a quand même profité pour compter. On a commandé pour plus de 3000€. Vous rendez-vous compte ? Cela représente près de 300 fois le budget annuel de Nicolas B. (E2, Bégère) pour ses sapes.

Et car toutes les bonnes choses ont une fin…

C’est à 22h37 que Dramane D. (E1, Mikado) nous annonce le drame, man (lol) :

Dramane 1.png

Il n’a plus que ses doigts pour pleurer

 

Sfera Ebbasta, la rockstar du rap italien

Prima che il disco uscisse mi ricordo che mi dicevano che ormai l’ondata della trap era finita

Sfera Ebbasta

On lui disait que la trap était sur le déclin. Pourtant, les ventes de son nouvel album Rockstar, sorti le 19 janvier dernier ont fait taire ses détracteurs, le plaçant en tête d’affiche du rap italien, qui s’exporte désormais à l’étranger. Comment en est-il arrivé là ?

L’inspiration SCH

En France, on a connu Sfera Ebbasta grâce à un featuring sur le morceau Cartine Cartier de SCH, emballé dans un clip façon Gomorra.

«Lei vuole fumare soltanto la mia Mary Jane» : elle veut seulement fumer sa beuh. La pute.

Le titre du son, proposé à SCH par Sfera, est un jeu de mot que seuls les italophones peuvent comprendre, Cartine désignant des feuilles à rouler, et Cartier étant la marque de luxe connue pour ses bijoux et ses parfums. Dans ce son, Sfera parle de la différence entre lui (Cartine) et une femme (Cartier) :

Così opposti io e te come cartine Cartier Si opposés toi et moi, comme des slims et Cartier
In brutti posti io e te, si con cartine Cartier
 Dans les mauvais endroits toi et moi, avec des slims et Cartier

Ce featuring a été décisif pour sa carrière : il a pris la mesure de la popularité de SCH et du rap en général en France. Pourquoi ne pas faire la même chose en Italie, où la scène hip-hop peinait à devenir populaire ?

Premier album: ascension et conquête de l’Italie

Le carrière de Sfera Ebbasta (de son vrai nom Gionata Boschetti) démarre réellement en 2013, lorsqu’il rencontre le producteur (qui le suit enccore aujourd’hui) Charlie Charles, avec lequel il forme un crew, Billion Headz Money Gang, sous l’acronyme BHMG. Le , il publie la mixtape Emergenza Mixtape Vol. 1, puis un projet nommé XDVR en 2014, qui fut largement salué par le milieu underground.

Néanmoins, c’est le 9 novembre 2016 que sa carrière prend un tournant, lors qu’il publie son premier album studio éponyme. : Sfera Ebbasta le propulse au rang de star du rap en Italie, à côté de types comme Vegas Jones, Ghali ou Gue Pequeno. Sfera marque autant par son look décalé (cheveux rouges, tatouages, vêtements colorés, grillz et autres bling bling), que par ses sonorités gangsta rap et ses refrains entêtants.

Le plus grand succès commercial de cet album est Figli Di Papà, qui résume bien le style de Sfera : prod trap (toujours signée Charlie Charles), flow continu et cadencé, refrain marquant et clip esthétique.

Camo Bape, tee-shirt Thrasher et verre de lean : Sfera est bel et bien un fuckboi

Non sono mai stato come quelli là Je n’ai jamais été comme ceux-là, 
Figli di puttana o figli di papà Fils de pute ou fils à papa

Dans ce son il raconte son passé, la manière dont il s’est construit, et défait les mythes et rumeurs qui se racontent sur lui.

Mais mon morceau préféré de l’album reste Visiera a Becco (littéralement visière à bec, fait référence aux casquettes à visière en forme de bec de canard) : à la fois sombre et épique, il se marie parfaitement au clip en noir et rouge.

Le clip fait ressortir sa belle capilarité

Deuxième album : consécration et conquête du monde ?

Lorsque Sfera sort son deuxième album Rockstar, le 19 janvier dernier, il est déjà une star. Le single Tran Tran était sorti depuis plusieurs mois déjà, et annonçait un album grandiose.

Comme dans Figli di Papà, Sfera se promène en voiture, au beau milieu de nul part

Il y évoque le Tran Tran, censée désigner la monotonie de la vie que l’on mène dans la rue, et dont il avait déjà parlé dans Visiera A Becco.

Les 11 pistes de l’album se sont placées en top des charts en Italie, mais ont également fait de grosses performances à l’étranger et notamment en France et aux USA, où Cupido, en featuring avec Quavo de Migos est un grand succès.

Le mini-documentaire sorti pour promouvoir son nouvel album reprend l’instru’ du premier track de l’album (appelé Rockstar également), et nous permet d’y voir plus clair sur son quotidien de star :

Sa tournée italienne commence en avril 2018. Espérons qu’il passe en France pour sa tournée européenne.

La playlist des PI : les 17 sons de 2017

French Montana – Unforgettable

Proposé par Agathe D. (E1, Un ptit smiley pour la mif)

Refrain catchy avec un peu (beaucoup) de reverb, instru au tempo modéré (100 BPM) mais rythmée, et clip tourné dans un bidonville en Ouganda avec un crew d’enfants qui dansent : voilà la recette d’un des hits de l’année. French Montana nous délivre un son qui nous prend par les sentiments, même par l’artwork qu’il explique.

The picture of my mother and father at their wedding in Africa is my favorite picture. It’s unforgettable for so many reasons since it was the same year I was born and the same year my father was incarcerated for unfortunate circumstances.

Jok’Air – La mélodie des quartiers pauvres

Proposé par Ludovic F. (E1, Les yeux revolver)

Je suis vraiment content de voir Jok’Air apparaître dans cette playlist. Entre chant, rap et chuchotement il se démarque vraiment des autres rappeurs aujourd’hui. C’est un mec que je connais depuis longtemps parce qu’on a grandi dans le même quartier (Chevaleret, Paris 13 ; c’est perdu, mais on est là). D’ailleurs, il s’inspirait de Nicolas B. (E2, Themagicnicokill) et promouvait l’actualité de son groupe Mafia Zeutrei (Mafia Treize en verlan, ndlr) via Skyblog.

Keith Ape x Ski Mask The Slump God – Achoo!

Proposé par Céline L. (E1, Savage Li)

Très gros feat entre Ski Mask, un des plus grands espoirs du rap US, et Keith Ape, un coréen complètement barré qui démontre encore une fois que la trap ne vient pas que d’Amérique. Le clip de fuckboi par excellence (overdose de Bape et de touchage de lèvres) est presque aussi énervé que la ligne de basse.

Rich The Kid – New Freezer ft. Kendrick Lama

Proposé par Martin G. (E1, Belle mèche)

J’aurais pas mal de choses à dire sur ce son qui doit résonner bien fort dans les tympans de certaines féministes, mais je pense que Rich The Kid le fait bien mieux que moi. Que du sale, on adore.

Benash – Ghetto ft. Booba

Proposé par Mattea G. (E1, Plus E&B qu’UN)

Encore une collaboration sympa entre Booba et Benash (moins bonne que Validée quand même). Sonorités africaines, clip signé Chris Macari, paroles crues ; en bref, ça fonctionne encore.

Ayo & Teo – Rolex

Proposé par Seydou H. (E1, Tismey soin)

Je ne sais pas trop quoi penser du brand-rap (en fait si, je pense que ça commence à m’énerver comme Maskey).  Le son est cool en tout cas, bien produit et bien écrit. En plus y’a The Backpack Kid dans le clip.

13 Block – R.S.A.

Proposé par Alexiane (E1, American gurl)

13 Block se sont autoproclamés « Princes de la trap française ». C’est peut-être exagéré, mais il est clair que R.S.A est un très gros son. Paroles pas très recherchées mais qui sonnent vraies, son simple et divertissant : c’est la rue comme dirait Nekfeu, et c’est chouette.

Vald – Vitrine ft. Damso

Proposé par Robin E. (E1, Résident Club C)

Un son qui parle principalement de la triste condition des prostituées animant les vitres d’Amsterdam (« derrière vitrine comme derrière barreaux »). Un gros banger, avec 2 des meilleurs rappeurs francophones du moment. Le couplet de Damso est particulièrement violent, on valide.

Migos – T-Shirt

Proposé par Nine N. (E1, Tatum, Hermine, Eliane, Kaktus)

Un des hits de l’année : grosse production au synthé analogique, flow start-and-stop entrainant, de la neige et de la fourrure. Le son est rempli de clins d’œil et d’anecdotes sympa. D’ailleurs, il n’y a que 3 vers non annotés sur Genius.

GoldLink – Pray Everyday (Survivor’s Guilt)

Proposé par Sacha T. (E1, La machine à fumée)

Son produit par des mecs qui ont taffé avec Drake et Kendrick (et ça s’entend). Pas un aussi gros succès commercial que les sons Crew ou Meditation. Certains le voient comme un futur très grand du hip hop, lui préfère en rire :

But the music business think that you gon’ take out Chance nigga, uh-huh
Pass Kanye, and be the man, cool, uh-huh

Post Malone – rockstar ft. 21 Savage

Proposé par Lamia O. (E1, La Touffe)

Les rockeurs ont laissé place aux rappeurs. Ils s’accaparent le mode de vie live fast, die young (Coucou Lil Peep). On reprend les codes punk : piercings à tout va, tatouages faciaux, excès de drogue. Pas mon son préféré de Post Malone, mais il est très efficace en tout cas.

Damso – Mosaïque Solitaire

Proposé par Dramane (E1, Fingerz)

Damso réapparaît dans ce top 2017, et c’est mérité. Ipséité est un des meilleurs albums francophones de l’année (si ce n’est le meilleur). Mosaïque Solitaire est le son à la composition la plus intéressante sur cet album. Chaque couplet propose un rythme et un flow différents, avec une production remaniée à chaque fois.

Cardi B – Bodak Yellow

Proposé par Onaissa B. (E1, Disneyland)

Il y a un peu de M.I.A en Cardi B, et je crois que c’est ça qui me plaît. Beaucoup de choses à dire sur ce phénomène, mais je pense qu’un commentaire YouTube résume bien ma pensée.
cardib

Orelsan – Bonne meuf

Proposé par Julien C. (E1, Coin-Coin)

Désolé Julien, mais je ne supporte pas Orelsan. Le son est même pas disponible sur YouTube, mais un mec a fait une Drum Cover sympa, donc on la publie.

Loud – Hell, What A View

Proposé par Pierre C. (E1, Trop d’assos)

Loud n’est pas super connu, mais il fait des trucs vraiment bien. Je vous invite à écouter son album disponible un peu partout. Mélange de français, d’anglais, avec des accents d’ici ou du Canada.

XXXTENTACION – Let’s Pretend We’re Numb

Proposé par Pierre-Etienne K. (E1, Stuart Little)

C’est con, il va plus que probablement finir un bon moment en prison. Mehdi (E2, Team B)  a déjà tout dit sur Xxx.

Booba – Ridin’

Proposé par Amine B. (E1, Beuret de Luxe)

Bravo Amine, c’est mon son préféré de toute la playlist, j’ai envie de faire du 150 sur le périph quand je l’entends. Espérons que Chris Macari va clipper ça bientôt !

Booba, bien assis sur son Trône

On attendait depuis longtemps le 9ème album de Booba. Trône est désormais officiellement disponible et succède à Nero Nemesis, sorti il y a 2 ans exactement.

Trône, le feuilleton de cette fin d’année ?

5 août 2017, 13:27. J’émerge d’un sommeil difficile. Mes yeux s’entrouvrent légèrement, laissant deviner que je vais me rendormir d’une minute à l’autre. Je tâtonne mon lit pour y retrouver mon iPhone, non sans un certain mal. Réflexe de beurette, j’ouvre Instagram et scroll mon fil d’actualité partagé entre photos d’animaux mignons et gros tarpés, quand je vois que Booba a partagé un extrait de son futur album…

View this post on Instagram

🇨🇮🐘✊🏾

A post shared by KOPP92i (@boobaofficial) on

28 novembre 2017, 02:25. J’apprends que l’album de Booba censé sortir le 15 décembre (la date d’anniversaire de Rohff, rien n’est choisi au hasard) a fuité à partir de Whatsapp. Je profite du leak pour écouter Ridin’ en boucle parce j’avais hâte de l’entendre depuis l’extrait publié sur Instagram. Néanmoins, j’attends patiemment que l’album sorte officiellement pour écouter les autres sons. Une chose est sûre, la fuite de l’album a fait couler beaucoup d’encre. Faux leak pour buzzer ? Booba va sortir 2 albums ? Les rumeurs ont bon dos.

29 novembre 2017, 10:58. Les places pour le concert de Booba à la U Arena de Nanterre le 13 octobre 2018 sont en vente. J’en profite pour prendre la mienne après une file d’attente de 30 minutes (le site de la U Arena était saturé). Le retour de Booba dans son 92 natal promet d’être très grand.

1 décembre 2017, 00:00. L’album sort officiellement, sa sortie étant avancée à cause du leak sur Whatsapp. C’est parti pour la 1ère écoute. Centurion, référence aux officiers de la Rome Antique et à la black card d’American Express, ouvre le bal. Booba y rappelle qu’il est le boss  au cas où le titre de l’album n’est pas assez explicite.

Trône, un album complet

Le constat à la 1ère écoute est simple : Trône est un condensé de ce que fait Booba depuis le début des années 2010, et tant mieux. On retrouve des sons violents et efficaces aux productions futuristes comme Nougat ou Terrain, mais aussi des ballades autotunées aux sonorités plus légères comme A la folie ou Ridin’. Ces dernières ont tout pour être les 2 gros succès de l’album comme ont pu l’être 92i Veyron et Validée sur Nero Nemesis. En particulier Ridin’, aux lyrics catchy et très imagées :

Tu veux visiter Jamaica, t’as juste à goûter ma beuh,
Tu veux voir c’que c’est Africa, t’as juste à m’sucer la queue

Booba joue avec l’imaginaire populaire dans lequel le pénis africain est en moyenne colossal

(Mmmh) J’me suis évadé
J’ai creusé tunnel dans son cœur, j’me suis évadé

Booba utilise la figure de la métaphore pour comparer l’emprise d’une femme sur lui à la prison

Des invités de taille

La crème de la crème des producteurs est présente sur cet album. Entre autres, on retrouve Dany Synthé (connu pour avoir produit les Afro Trap 4, 5 et 7 de MHD), DJ Easy, Heezy Lee, mais aussi le talentueux duo Twinsmatic qui a produit le génial Ridin’.

La barre est également placée haut au niveau des MC : Niska, Sidiki Diabaté, Damso et Gato. Autant je ne suis pas fan du couplet de Gato sur Bouyon, autant le couplet de Damso sur 113 m’a laissé sur le cul.  On regrette d’ailleurs que le son ne dure que 2 pauvres minutes.

depayQuand le couplet de Gato arrive sur Bouyon

Mon coup de cœur : Petite Fille

Dernier morceau de l’album (avant les 2 titres bonus DKR et Elephant), Petite fille retrace l’amour de Booba pour sa fille Luna, un peu à la manière d’un Renaud avec sa fille Lolita. Au premier abord, Petite Fille rappelle Mistral Gagnant (déjà samplée sur Pitbull): instru au piano, flow détendu, paroles empruntées (à m’assoir sur un banc, en tenant dans ma main tes petits doigts de femme). En réalité, Petite Fille est tournée vers le futur (demain tout ira bien, car sans eux je ne suis rien) tandis que Mistral Gagnant est profondément mélancolique (Te parler du bon temps qui est mort et je m’en fous). Plus je l’écoute, plus elle me fait penser à Morgane de toi : comme Renaud, Booba déclare sa flamme à sa fille et la met en garde sur la société dans laquelle elle va grandir.

Mais petite fille, vivre à ton époque est une époque formidable,
T’as beau t’appeler Tony M., Manny lui met dans le terma

Booba prévient sa fille : même puissant et riche tu n’es à l’abri de rien

Avec Trône, Booba nous rappelle pourquoi il est le boss incontesté du rap français.
Vivement le concert.

boobaluna
Une sieste bien méritée pour Booba le papa poule et sa fille Luna

Le Street Art investit une résidence de la Cité U

Le label Bitume Street Art organise la deuxième édition de l’opération Rehab jusqu’au 16 juillet. Au programme, une résidence étudiante de la Cité U transformée par une centaine d’artistes qui ont employé les grands moyens : installations, collages, pochoirs et graffitis. Nous y sommes allés.

 

Après une escale bucolique au parc de la Cité U, nous arrivons à l’imposante résidence des Arts et Métiers. Devant, l’animation est assurée par un bar éphémère qui propose bière fraiche et rap engagé. Sans compter les jeunes qui s’adonnent à quelques chorégraphies de diabolo. Nous pénétrons les lieux sans plus tarder.

photo1« Ounga, ounga, ounga, ounga » #DicksOutForHarambe

Nous réalisons vite que rien n’a été épargné : boites aux lettres, escaliers, portes, sols, murs et même fenêtres ont servi de supports aux artistes. En tout, six étages avec chacun une thématique particulière et des transitions soignées : les artistes -qu’ils soient en crew ou solo- ont travaillé ensemble et se sont concertés pour conserver une unité et une cohérence dans le parcours.

Rehab 2, cité universitaire
Pillule bleue, partez vivre le rêve américain à New-York. Pillule rouge, devenez gopnik à Пичку Материну en Yougoslavie

Evidemment, il y a beaucoup de graffitis. Mais de nombreuses installations viennent nous rappeler que le tag n’est pas la seule technique employée en Street Art. Boule géante fabriquée à partir de matériaux recyclés, rails au sol, sols décorés avec des bombes de peinture…

Quand on parle de Street Art souvent les gens pensent au lettrage, aux graffitis ; Nous, on voulait montrer l’immensité de la diversité de la discipline. Rien que dans cette pièce, il y a de la bombe, du feutre, de la peinture au pinceau, du collage, de l’installation, de la sculpture. Tu as tout ce qu’on peut faire dans le Street Art.        

Hugo, de l’accueil

train.jpg
Les rails viennent nous rappeler l’origine du graffiti à Paris  

Et le rendu est magnifique. Beaucoup de thèmes sont abordés : la mort, les problèmes sociaux, les animaux, mais aussi la politique. L’expo vaut vraiment le coup d’œil. Et en plus, c’est gratuit.

trump.jpg« I have never even heard of Donald Trump Jr »

Urban Festival, Maison des arts et métiers, 17 boulevard Jourdan, Paris, RER Cité Universitaire, de 10 heures à 22 heures, prix libre.

Comment je suis devenu fan de Jul

La musique de Jul a d’abord traversé les murs des chichas phocéennes, puis le périphérique parisien, avant d’atterrir dans mes oreilles. On ne va pas se leurrer :  la première écoute ne m’a pas franchement plu. Mais maintenant, je me languis d’écouter ses sons : je sens l’odeur des herbes de Provence et je vois des champs ensoleillés à perte de vue. Bref, j’ai l’impression d’être dans un film de Marcel Pagnol.
Pourquoi en suis-je arrivé là ?

jul2– Puis-je monter sur votre motocyclette Jacques Mazel ?
– Te casse mon bijou j’vais la lever en Y

Parce que Jul est quelqu’un de simple

Jul ne se prend pas la tête dans ses textes. Il décrit son quotidien dans son quartier de Saint Jean la Puenta : galères avec les condés, teh entre potes et balades en T-Max. Il suffit d’écouter Dans mon dél pendant 36 secondes pour s’en convaincre :

“Au tieks ça sent la crise quand même
Les flics te fouillent, te disent « le con de ta mère ! »
Mais pourquoi je suis pas sur une Honda merde
Rien à faire et on s’enfume à l’herbe”

Au-delà de sa musique, c’est quelqu’un de très simple au quotidien. Il est millionnaire et célèbre mais continue de trainer avec ses potes dans la cité, à mettre des survêts, à composer ses chansons dans la cabane de son jardin et à communiquer avec ses fans sur les réseaux sociaux. En plus de ça, il est drôle.

jul4Jul fait une blague en jouant sur la polysémie du verbe « fuiter »

Parce que Jul est un génie de l’effort

6 albums studio. 5 mixtapes. En 3 ans, bordel. Et sans l’aide de personne : instrus, paroles, mix, clips, il s’occupe de tout. C’est un peu le Pharrell Williams français : un touche-à-tout pétri de qualités. Il produit tellement de sons qu’il ne sait plus quoi en faire. Du coup, il sort régulièrement des albums gratuits pour faire plaisir aux « sangs de la veine » (ndlr : un proche qu’on aime). D’ailleurs, son plus gros hit Tchikita est le 5ème morceau de son 2ème album gratuit, sorti en 2016. Près de 150 millions de vues sur YouTube et un disque de diamant pour cette ode à sa bien aimé.

jul_danse_briganter_gif_anime.gifChemise à fleurs, ceinture Gucci et mocassins : Jul brise les codes du hip-hop dans le clip de Briganté

Parce que Jul est devenu une icône pop

C’est simple, tout le monde le connaît. Mieux, il fait partie de notre quotidien. Combien de fois avons-nous vu quelqu’un faire le fameux signe Jul avec ses doigts ? Ou chanter Wesh alors à tue-tête ? Ou les deux en même temps ?
Jul est devenu un véritable phénomène qui est repris partout : sur internet avec les mêmes, à la télé par les footballeurs, au lycée par les beurettes. Lascars, hipsters, bobos, tout le monde en parle.

thauvinDes joueurs de l’OM font le signe Jul pour célébrer un but qui n’empêchera pas leur club de rester loin derrière le PSG

Alors oui, il y a des rageux qui n’aiment pas sa musique : Pfff diarrhée auditive, écoutez plutôt Hugo TSR, ça c’est du vrai rap, nanani nanana. Ces gens-là n’ont rien compris. Oui, il y a des fautes d’orthographe dans les titres de ses chansons. Oui, les mélodies sont parfois simples et les paroles vides de sens. Oui il abuse de l’Auto-Tune. Et alors ?
Jul c’est un gars attachant, cliché ultime de la caillera marseillaise. Il est la preuve qu’on peut réussir avec une crête blonde et en se rasant des traits sur les sourcils. Il propose du son brut, sans prétention ni soucis du détail. Et c’est pour ça qu’il est génial.
Mercé le sang.

Trop easy pour Sneazzy ?

Sneazzy (Mohamed Khemissa de son état civil) revient de loin. Et pour cause : son album « Super » sorti en 2015 fut un flop. « L’aboutissement de 5 années de travail acharnées » selon ses propres termes ne s’est vendu qu’à 1002 exemplaires.  La twittosphère se moque de lui, Sneazzy n’arrive pas à lancer sa carrière solo et n’existe que par 1995. Il est dans l’ombre d’un certain Nekfeu, faisant les back-up à ses concerts.

sneazzytmaxOn salue l’autodérision de Sneazzy qui profite d’un concert de Nekfeu pour vendre son scooter et ainsi compenser ses faibles ventes d’album

Mais force est de constater que Sneazzy est revenu en balle du futur. Tout d’abord avec son EP gratuit « Dieu Bénisse Super Sound » en octobre 2016. Dans « Skurt Cobain », il annonce clairement la couleur : « J’fais mon retour comme Zinédine en 2005 // Paris Saint-Germain j’suis dans la ville sainte ». Effectivement, il revient en force sur la scène parisienne et montre qu’1995 ce n’est pas seulement Alpha Wann et Nekfeu.

Avec Skurt Cobain, c’est la première fois que Nekfeu ne surclasse pas Sneazzy sur un feat
Egotrip, ambiance VHS et dégaine Hypebeast : t’as reconnu le Sneaz’

Sneazzy confirme son retour en forme le 10 mars avec un nouvel EP surprise : « Dieu Bénisse Super Sound II ». Les instrus sont à nouveau l’œuvre du talentueux Hugz Hefner. Toujours dans l’esprit egotrip et violent de DBSS, Sneazzy est en « putain de 3afia » (ndlr : « putain de forme ») dans DBSS II. Il en profite pour aborder des sujets d’actualité en pleine campagne présidentielle :  « L’Etat s’en bat les couilles d’Adama // Tant qu’ils ont du champagne et du calamar // Tant qu’ils ont des comptes en banque au Panama » (3afia). Encore un EP franchement réussi qui laisse présager du bon pour le futur.

Que Dieu bénisse Sneazzy West. En tout cas on te le souhaite.

« On recommence à me sucer » : Sneazzy est conscient de son retour en grâce et le fait comprendre en métaphore
« Message au feu-ke qui a violé Théo : va niquer ta mère sans transition » : nous sommes d’accords.