Ce qu’il ne fallait pas manquer du Printemps 2019

Tu as raté nos Vendredi Sorties hebdomadaires ? Ta résolution 2019 c’est d’écouter du Rap Français ? Tu veux juste une playlist des plus gros sons de 2019 ?

Voici un récap subjectif de ce qu’il fallait écouter durant le premier trimestre de 2019.

En France

LE Top 3 (sans ordre particulier) : PNL, Ninho, Hamza

Les Immanquables : Koba la D, Zola, Kaaris, Heuss l’Enfoiré, Jok’Air, XV, et 13 Block (que tu pourras retrouver le 24/05 au Cergy Street Festival)

Ils ont rythmé le Printemps : Niska (Giuseppe, Médicament), Koba laD (FeFe, Aventador, RR, R44, Cellophané), Leto (Double Bang 5, 6 et 7) RK (Rêves de Gosse)

La Découverte de la Rédac’ : Diddi Trix (Trix City)

Le Koup de Koeur de la Rédac’ : Luidji (Tristesse Business : Saison 1)

La Playlist “Immanquables”, (ré)écoute les sons qui ont fait trembler le Bocal et ont tourné en boucle dans les oreilles de la Rédac’ :

Aux US

Outre-Atlantique, on n’a pas eu grand chose à se mettre sous la dent. On espère que l’été sera rempli de bangers. Voici les albums notables sortis depuis le début de l’année :

Bilan : le Rap Français a fait un quasi sans-faute au premier trimestre, on a hâte d’écouter ce qu’il nous réserve pour cet été !

Retour en images sur le NBA Crossover

Bienvenue à la troisième édition du NBA Crossover ! Pour la troisième année consécutive, la NBA s’installe à Paris dans le cadre d’une exposition. Le programme annoncé ? « Une exposition présentant la convergence entre la NBA et la culture urbaine ». C’est donc un événement très attendu par les fans de NBA chaque année depuis 3 ans, d’autant qu’un joueur a fait à chaque fois le déplacement à Paris. Cette année, c’est John Collins, ailier-fort des Hawks d’Atlanta, qui est venu faire un tour et rencontrer les fans français.

72t3kpFiSh+fWt09fHiygw
Entrée du NBA Crossover

Comme tu peux le voir, il y a du monde au NBA Crossover, surtout en ce samedi. On prend son mal en patience en se disant que l’événement en vaut largement la peine. Première salle dédiée à la musique avec un équipement assez marrant qui permet de visualiser ta façon de jouer en fréquence sonore en te sortant une affiche comme celle sur la photo ci-dessous. Autre spécificité, une playlist Spotify dédiée à l’événement et qui n’est disponible qu’une semaine.

31hXLaq1Qxm1oG%0Zln3SA
Le « son » des dribbles de John Collins

On arrive ensuite à l’endroit dédié à l’art. Bien que certaines fresques street art représentent des joueurs (notamment à Los Angeles avec des fresques à la gloire de Kobe Bryant ou plus récemment LeBron James), on y découvre ici d’autres facettes. Des logos d’équipe sont reproduits avec une technique inattendue : on retrouve ainsi les logos des Lakers, Bulls, Celtics, Knicks, Pistons ou Jazz, entre autres.

Dans le même espace sont présentées quatre reproductions de l’excellente travail de Caroline Blanchet, mieux connue sous le pseudonyme de Ptitecao : il s’agit de D’Angelo Russell, Stephen Curry, James Harden et Giannis Antetokounmpo. Je t’invite d’ailleurs à découvrir ses créations sur son site perso, c’est vraiment une graphiste de talent. John Collins s’est également essayé à l’art : c’est lui qui a renversé la peinture jaune et rouge (aux couleurs des Hawks, c’est malin hein ?) sur ce ballon. A chacun de juger de la qualité de cette tentative…

0S1l2%J6RjCy6u3Dct%XPQ
Reproduction des logos de franchises NBA
6QKb1gdxTrSWyTO%csCSWw
La fameux ballon de John Collins
ZrA3EABNTKuFnceIu0OZfg
Le super taf de la graphiste Ptitecao

On arrive ensuite à un spot unique en son genre : en plein milieu de cette exposition, il y a donc un barber shop. Et sponso par Foot Locker, excusez-nous du peu ! Pour les fans de basket, les trois maillots dédicacés font bien plaisir (Isiah Thomas, Mugsy Bones, David Robinson). En parlant de maillots, une collection de jerseys du All Star Game font face à ce stand : Jerry West, Scottie Pippen, Kevin Garnett, Magic Johnson et bien sûr notre Tony Parker national. Encore une façon de montrer l’innovation de la NBA en termes de design de maillots. Pour compléter cet espace, trois ballons customisés sont présentés, dont un réalisé par la marque Bape qui a récemment collaboré avec la NBA.

eL34cNh5Tga6OqD12K85yA
Le stand Barber Shop
ds%MpGUGROulOngmh3FcAQ
La collection des maillots All Star
Yfprcuk1QbWRjPSeEduvlw
Le ballon customisé par Bape

Qui dit événement sponsorisé par Foot Locker et NBA, dit évidemment sneakers. Des modes iconiques ou actuels sont exposés avec un QR code pour plus d’infos sur chaque paire. Aucune marque n’est ignorée : de Jordan à Converse en passant par les Under Armour portées par Stephen Curry. Pour aller plus loin, un stand de customisation a même été installé pour ceux voulant mettre leurs chaussures aux couleurs de leur franchise préférée.

IfNCgfKlQTqdC1nkOAJg+w
Le mur de sneakers
b2a1U1mZT0OBSRC9MWiHfw
Stand de customisation de sneakers

On arrive enfin à l’espace principal. Beaucoup de monde donc pas facile pour circuler ou pour avoir accès aux différents endroits (ce qui est regrettable, on y reviendra…). Cette salle contient donc une zone gaming pour tester ses skills sur NBA 2k19 ainsi qu’un stand de promotion pour le match qui aura lieu à Paris en janvier 2020 entre les Milwaukee Bucks et les Charlotte Hornets (un putain de gros événement, c’est le premier match de saison régulière qui aura lieu en France). En face, une scène pour les différentes animations qui ont lieu : quiz, panel de discussions sur l’impact de la NBA sur la mode ou encore des discussions « générales » autour de la NBA. Enfin, une salle avec un écran sponsorisée évidemment par Bein Sport (diffuseur officiel en France) et un petit jeu d’arcade.

8sY1Xl78QUO9ixSVd1kquQ
La scène avec beaucouuuuup de monde
ySVu9SboSDuT6rR7zBFy4Q
Les stands de gaming et de promotion du match de janvier 2020
rdMURQCiAQ3Oe2eIZpQ
Enfin un match de NBA à Paris !!

Eeeeeeet…. c’est tout. Voilà. C’est petit et il y a beaucoup beaucoup de monde (ce qui explique la queue dehors pour réguler). Honnêtement c’est un événement sympa et qui tend à se pérenniser à Paris mais c’est assez frustrant car l’espace est réduit et rapidement bondé. L’éclairage apporté sur l’influence la NBA ou du moins la « convergence » est assez faible, même s’il permet de mettre en lumière le travail de certains artistes (comme Ptitecao). On aurait aimé un espace ouvert avec pourquoi pas un terrain ou un shop (assez incompréhensible qu’ils ne l’aient pas mis en place d’ailleurs). Bref, un passage intéressant pour tout fan de NBA mais qui demande à se développer ou à investir un espace plus aéré.

Par ailleurs, les animations apportent sans doute du mieux mais on pouvait s’attendre à autre chose après la volonté de la NBA de venir en France pour un match (d’ailleurs le stand de promotion est assez incompréhensible, son apport me paraît limité). D’autant que la couverture médiatique actuelle proposée par Bein et des médias indépendants comme Trashtalk est vraiment de qualité et mériterait une exposition plus réussie.

 

Si néanmoins tu es intéressé par l’influence de la NBA sur la culture urbaine et plus précisément le streetwear, je t’invite à découvrir mon article publié sur un autre média (Urban Art Paris) !

Et pour les vrais fans, kiffez bien la fin de saison et on se donne rendez-vous en janvier 2020 pour le match Bucks-Hornets !

Vendredi Sorties #30

Le mois d’avril s’achève et une fois de plus, l’industrie musicale n’a pas chômé. Le Y-Grec te récapitule tout ce qui est sorti cette semaine. Binbinks.

En France

Projets

  • Après le succès critique et commercial de « Triple S » l’an dernier, suivi d’une pluie de bangers ultra efficaces, les quatre sevranais de 13 Block continuent de marcher sur l’eau avec leur nouvel album « BLO ». L’heure de la consécration pour ceux qui auront l’honneur de venir à Cergy faire le concert du plus grand festival de l’histoire de la musique.

  • Le jeune talent parisien Luidji, repéré grâce à plusieurs singles très efficaces (on recommande « Mauvais réflexe » ou encore « Femme flic ») dévoile l’excellent « Tristesse Business : Saison 1 », projet dans lequel il aborde principalement un thème, résumé par le nom de son label : Foufoune Palace. On est fans.

  • Maître Gims présente une énième réédition de « Ceinture Noire », intitulé « Transcendance ». Avec au total 52 tracks, on serait quand même tentés de dire à celui-que-la-Sacem-ne-peut-plus-payer de passer à autre chose, mais ce n’est que notre avis :

  • Les rééditions ont définitivement le vent en poupe (quelque chose me dit que la réforme du décompte de streams y est pour quelque chose), puisque Kalash Criminel ajoute 6 titres à « La fosse aux lions » :

  • Le rappeur marseillais Hooss ajoute un troisième volet à sa série de mixtapes « French Riviera », sur lequel il invite entre autres Soprano, Jul et Lorenzo :

  • Avant la sortie de son prochain album, Lefa offre un EP sobrement appelé « Next album est dans mon phone », qui s’inscrit dans la continuité de son précédent projet « 3 du mat ».

Singles / Clips

  • En plus de 13 Block et Kalash Criminel, Sevran continue d’affirmer son omniprésence sur la scène rap avec le nouveau single de Maes, « NWR » :

  • Les membres respectifs du XV et de PSO Thug Cheu-B et Leto nous offrent « Splash ». De la pure trap comme ils savent si bien la faire :

  • Le rappeur suisse Makala, signé sur le label Colors et proche de Slimka et Dimeh, présente son nouveau single « BIG BOY MAK » et l’accompagne d’un sublime clip :
  • Hornet La Frappe est de retour avec « BEDO » :
  • Le #Sevrandredi continue avec « 2.7.0 », le nouveau single de Dabs :
  • SCH continue l’exploitation de « JVLIVS » sorti l’an dernier en dévoilant le clip de « Prêt à partir », en collaboration avec l’inévitable Ninho :
  • Coup de cœur : le nouveau single d’Oboy, belle infusion cloud/r’n’b :
  • En vrac : le nouveau clip de Diddi Trix extrait de son dernier projet, le retour d’Haristone ; les singles de Dr. Yaro & La Folie featuring Naza et Keblack, des jeunes des Tarterêts DTF, et un clip de Soso Maness :

Aux US

Projets

  • Affecté par la mort de Mac Miller, le rappeur californien ScHoolboy Q avait dû retarder la sortie de son album. C’est finalement dans le contexte de la disparition tragique de son collaborateur et ami Nipsey Hussle qu’il dévoile « CrasH Talk », après pratiquement 2 ans de silence. Avec des apparitions de Travis Scott, Kid Cudi ou encore 6lack,  le projet est à l’image de l’artiste, torturé, sombre et complexe. Il faudra de nombreuses écoutes pour déterminer si le projet s’inscrit comme un temps fort dans sa carrière :

  • Au cas où vous entendez pas déjà assez parler du retour de Game Of Thrones, la maison de production a eu la bonne idée de publier une bande-son, avec des apparitions de The Weeknd, Travis Scott, SZA, A$ap Rocky, Rosalìa…

Singles / Clips

  • Pendant que 13 Block nous invite à emmerder les forces de l’ordre, c’est aux poucaves que YG s’en prend avec « Stop Snitchin » :
  • Sheck Wes, Offset, 21 Savage et Gucci Mane s’invitent sur le nouveau single de notre fierté nationale DJ Snake :

  • Coup de cœur : le trappeur d’Atlanta Young Nudy invite 21 Savage sur son nouveau single, produit par Pi’erre Bourne la légende !!!

  • Tyga suit la tendance comme à son habitude et s’inspire du délire cowboy du hit « Old Town Road » de Lil Nas X pour le clip de « Goddamn » :
  •  Le rappeur britannique Stormzy sort un clip impressionnant pour son nouveau single « Vossi Bop » :

Instant sucrey

  • Bramsito te donnera envie de te faire briser le cœur sur son nouveau single « Rappelle » :

  • James Blake ajoute un nouveau titre à son album « Assume Form » sorti plus tôt dans l’année :

  • La chanteuse FKA Twigs dévoile « Cellophane » et l’accompagne d’un clip sublime :
  • Le producteur multi-casquettes Flying Lotus dévoile 2 nouveaux tracks, dont un en compagnie de la chanteuse Little Dragon :

 

Vendredi Sorties #29

Avec toujours plus de régularité, voici ta dose hebdomadaire (plus ou moins, fais pas la fine bouche) des sorties rap et R&B de la semaine, en France et aux US:  j’ai nommé les classiques et fameux Vendredi sorties. C’est parti pour la 29ème édition !

 

En France

Projets

Difficile de passer après PNL qui continue de dominer outrageusement les charts (avec Ninho), mais ça n’empêche pas le rap français d’être très productif en ce mois d’avril.

  • Après le succès de VII, Koba la D revient avec son deuxième album, l’attendu « L’Affranchi ». L’annonce de tracklist était assez exceptionnelle et on retrouve sur l’album tout ce qui fait la force du rappeur du 91 : des bangers maîtrisés, des featurings réussis (mention au clip de « RR 9.1 » avec Niska d’ailleurs) et la bicrave. Allez écouter ça !

  • La MMZ, un des groupes dans le giron de PNL, sort un nouvel album intitulé « Sayonara ». Certains membres de la rédaction le trouvent supérieurs à « Deux Frères », je ne m’avancerai pas du tout autant mais ça vaut une écoute :

  • Après Jok’Air et Dehmo, ses deux ex-compères de la MZ (rien à voir avec MMZ, sois attentif), Hache-P sort son album « ROCKNROLL ». 14 titres, quelques featurings, vous pouvez y jeter une oreille :

  • Après « Thèse », DJ Weedim sort « Antithèse » (bah ouais, logique), deuxième épisode de « Boulangerie française 20/20 ». Son idée est de sortir plusieurs EP avant de tous les réunir sur un seul album. Pas con, hein ? A mon avis, le prochain s’appellera « Synthèse » :

 

Singles/clips

Malheureusement, pas beaucoup de titres individuels à se mettre sous la dent cette semaine. On en retiendra quand même quelques uns :

  • 13 Block livre « Petit Coeur », nouvel extrait de l’album « BLO » qui sort la semaine prochaine. On rappelle que vous pouvez venir les voir lors de leur passage à Cergy pour l’excellent Cergy Street Festival :

  • Si vous avez aimé son dernier album, alors le nouveau single de Disiz La Peste intitulé « Enfants irradiés » est fait pour vous :

 

 

 

 

  • Et enfin, le rappeur qui parle le mieux d’amour dans ce pays (désolé Jok’Air) nous envoie un nouveau single. Je parle bien évidemment d’A2h avec « Weekend » :

 

 

 

 

 

Aux US

Projets

Chez nos amis américains, BEAUCOUP de sorties, mais peu de noms très connus ici.  En voici trois qui ont retenu mon attention :

  • Shy Glizzy vient de Washington, D.C. mais on sent que sa musique se nourrit de beaucoup d’influences variées. Après « Fully Loaded » sorti l’an dernier qui nous avait plu (bien que trop long), il est de retour avec « Covered N Blood » et sa cover assez particulière. Apparemment, certains réclament un album commun avec Future donc je place ça là si le bon Shy nous lit :

  • Alors qu’il est toujours en prison (mais peut-être plus pour très longtemps), 03 Greedo continue d’être omniprésent. Si vous ne le connaissez pas, il vient de Los Angeles et il se distingue par une utilisation assez unique de l’autotune ainsi que des textes durs et des mélodies assez hypnotisantes. Si vous n’avez pas envie d’écouter l’excellent « God Level » sorti l’an dernier (dans lequel se trouve « Floating », un de mes morceaux favoris de l’année dernière), vous pouvez le découvrir cette semaine avec les titres de « Still Summer in the Projects », produit intégralement par DJ Mustard :

  • On termine avec un de mes groupes fétiches de ces derniers mois, SOB x RBE. Eux sont issus de la Bay Area (plus précisément d’Oakland) et se sont notamment démarqués avec une apparition sur la BO inspirée de « Black Panther » sortie l’an dernier, dont le directeur artistique n’était autre que Kendrick Lamar. Leur premier album « Gangin » est absolument remarquable, et le groupe a continué de surfer sur sa vague avec « Gangin II » puis ce nouvel opus produit intégralement par Hit-Boy (juste le mec dernière « N***** in Paris ») intitulé « Family Not A Group ». (Au passage, allez écouter l’album de DaBoii « Neva Lookin’ Back », une pépite)

 

Singles/clips

Des artistes plus connus se sont mis en avant en sortant des singles ou clips la semaine passée. En voici une petite sélection :

  • Une compilation estampillée musique inspirée de Game of Thrones a été annoncée, avec une tracklist assez monumentale. Le premier extrait ? Tout simple un feat entre Travis ScottThe Weeknd et SZA, l’efficace « Power is Power » :

  • Offset a clippé son featuring « Clout’ avec Cardi B. Ca donne un clip assez… particulier que je vous laisse découvrir :
  • Jaden Smith livre un 3 titres intitulé « ERYS IS COMING », pour faire patienter ses fans avant la sortie de « ERYS » fin mai prochain. Grosse influence Travis Scott sur le premier morceau notamment :

  • On finit avec trois morceaux dans des genres très différents : Octavian en featuring avec A$AP Ferg pour votre dose de rap britannique, Tyga pour votre dose de soleil et de musique légère et Smokepurrp pour votre dose de rap « soundcloud » bien énergique (morceau faisant partie d’une mixtape disponible sur Soundcloud) :

Les coups de koeur de la rédaction

  • Deux coups de coeur cette semaine, merci au jeune bab Irénée. D’abord le trio Injury Reserve qui sort le 3e single de son premier album, disponible le 17 mai. Ensuite, Earl Sweatshirt, un membre illustre du fameux collectif Odd Future, est sorti de se retraite en fin d’année dernière en sortant le remarqué « Some Rap Songs ». L’artiste très discret a publié un morceau cette semaine, « pour le bonheur de nos oreilles » comme a dit notre jeune babouin :

 

 

L’instant sucreyyy

On ne finit jamais un Vendredi Sorties sans une sélection R&B de la semaine, surtout quand de tels artistes sont de la partie.

  • En complément du documentaire sorti sur Netflix, Beyoncé a sorti l’album live de son concert gargantuesque à Coachella. 40 titres et 1h49 de musique sont donc au programme de « HOMECOMING: THE LIVE ALBUM » :

  • Une artiste dont on attendait avec impatience le premier album a exaucé nos voeux : Lolo Zouaï débarque avec « High Highs to Low Lows ». Si vous ne la connaissez pas encore malgré notre insistance, c’est à suivre de très très près :

  • On finit avec un featuring remarquable entre la prometteuse Jessie Reyez et le toujours parfait 6LACK. « Imported » est un bon morceau de R&B moderne, à écouter impérativement :

VENDREDI SORTIES #28

Salut les potes, on maintient le rythme et on est encore là pour vous répertorier les sorties de la semaine. Pas besoin de citer LA sortie de la semaine, tu t’en doutes, mais tout est dans l’article.

EN FRANCE

PROJETS

  • PNL, Deux Frères. On l’a attendu, on a résisté à la tentation du leak, mais on a fermement attendu minuit pour se mettre en position foetale dans son lit et écouter le retour magistral des deux frères Andrieu. Un album complet avec des prods variées et des tentatives de flow plus au moins controversées (cf menace). PNL a été à la hauteur de mes espérances et pond à mon humble avis un 4e classique. Je vous laisse vous faire votre propre avis :

  • Le très bon projet de Zola, Cicatrices, a malheureusement subi l’ombre de PNL et il est un peu passé à la trappe. Rien qu’à voir sur twitter les TT, personne parle de lui le pauvre. Produit par Kore, l’album compte pourtant de très gros titres avec en particulier le gros feat avec Ninho : Papers

  • Après son premier projet solo Insolent sorti en 2018, RK revient avec son nouveau projet Rêves de gosse. Un projet aux senteurs d’été. A consommer sans modération.

  • Franglish, l’acolyte de Dadju sur Django  avait annoncé qu’il se lançait dans un projet en solo et nous dévoile ce vendredi Monsieur

  • Il nous avait dévoilé un aperçu de son EP Vor Life avec le clip de BAD en mars, Alivor nous laisse découvrir son projet entier ce vendredi.

  • Dj Weedim nous avait bien teasé sur son clip avec Alkapote fin mars, il revient aujourd’hui avec son projet Boulangerie française 20/20 (Thèse).

  • Lord Gasmique nous dévoile Mieux, un projet léché tout en solo, sans feat, à écouter de suite.

  • 2TH Rêver plus grand, pour être franc j’ai pas écouté mais je te laisse juger par toi même.

SINGLES

  • Niska est en train de cuisiner son prochain album qui, je l’espère, sera aussi ambiançant que commando. On a pu voir quelques bribes avec notamment un probable featuring avec Shay. Après l’excellent Tubalife, il réitère sa collaboration avec Booba sur médicament. 

CLIPS

  • RK ne m’en veux pas, clippé juste avant la sortie de son album.

AUX US

PROJETS

  • Le roi du sucre Khalid, revient quelques mois après Suncity (c’était pour mon premier VS lol) pour nous pondre Free Spirit avec quelques feat, dont un avec John Mayer (je le connais uniquement au travers du film sexe entre amis).

  • A$AP Ant nous sort un EP de 5 titres intitulé Addie Izzo. 

SINGLES

  • Avec Dr Dre en directeur exécutif,  Anderson .Paak, dévoile un des featuring de son album Ventura qui sortira le 12 avril prochain. Je vous laisse patienter avec Make it better en featuring avec Smokey Robinson. 

  • SAFE Ft Playboi Carti Paid in full 

  • Tayla Pars  se produit en featuring avec Joey Bada$$ (qui avait pourtant annoncé sa retraite, bon il la joue comme 100% des rappeurs) sur Redbound. 

  • Curren$y/ Trademark/ Young Roddy collaborent sur un son ou chacun s’exprime tour à tout pendant 3 minutes sur No hook. Le son est publié le jour de l’anniversaire de Curren$y.

Vendredi Sorties #27

Bonjour à tous, on est vendredi et un vendredi de plus n’est pas un vendredi de trop ! Comme d’habitude on vous récapitule les sorties de la semaine. Evidemment, on attend tous le vendredi 5 avril avec le retour du meilleur duo de France, d’Europe, du monde… Mais c’est pas une raison pour ne pas découvrir la fournée de la semaine.

En France

Projets

Petite semaine mais quelques projets intéressants néanmoins !

  • Le retour du Jok’Air, avec son album « Jok’Travolta ». Alors oui c’est un nouveau jeu de mots un peu nul, mais il a toujours une voix de velours qui saura ravir ta meilleure copine parce que Jok’Air il est trop beau gnagnagna (dédicace à La Fouine au passage). Bref, 18 titres et 1h20, de quoi bien t’occuper :

  • Fort de son gros succès « Salut mec » avec BRVMSOO, Junior Bvndo lâche son premier projet « Direct t’es refait ». Des gros bangers au programme de ces 16 titres, ça ne te décevra pas si c’est ton délire (et un petit feat avec Leto, le capitaine de la trap française) :

Coup de coeur de la semaine

  • Fort d’un bon buzz récent, voici notre coup de coeur de la semaine : la mixtape « Trix City » de Diddi Trix. Certains diront que c’est du sous Koba la D, et si on reconnaît la filiation dans les thèmes et le ton, les prod signés Kore font vraiment la différence avec leur grosse inspiration West Coast. On recommande vivement l’écoute de ce rookie !

 

Singles

Pas de signe des frères Andrieu cette semaine (oui j’en parle tout le temps, je suis trop impatient) mais quelques pépites de la part de gros rappeurs !

  • En attendant la réédition de « Vidalo$$a » qui sera disponible le 12 avril, Dosseh dévoile le single « Flux » qu’il avait performé sur Skyrock lors de son Planète Rap. Prod minimaliste, pas son meilleur morceau, mais à écouter quand même :

  • Rafale de clips en cette fin de semaine : Siboy sort son « Pistolet » sur ce gros banger qui sent bon son retour, Kalash déçoit les créoles en rappant en français mais ravit les autres sur « Bonda Manmanw », Di-meh se rappelle de sa « Jeunesse » avec son énergie habituelle et Rémy montre toutes ses qualités sur « Comme en Serbie » :
  • Une fois n’est pas coutume, on finit avec une rappeuse méconnue mais qui mérite bien plus d’exposition. Membre du 667 comme Freeze Corleone (pour citer le plus connu), voici Lala &ce et son dernier morceau « Serena (Botcho) » (clip NSFW comme on dit) :

 

Aux US

Projets

Pas de gros blockbuster chez nos amis américains cette semaine, je pense qu’ils attendent aussi le PNL et sont donc un peu fébriles. On peut quand même citer :

  • En attente de son procès pour une affaire très glauque, YNW Melly sort le très court « YNW », seulement 9 titres (mais un qui dure 11 minutes donc ça compense). On le sent un peu plus en pilote automatique que sur « We All Shine », sa mixtape très réussie du début d’année. Il doit avoir un peu la tête à autre chose… :

  • Portant haut les couleurs de la Louisiane, Boosie Badazz continue d’être productif. Avec son style toujours aussi particulier et emblématique de cette scène des US, voici « Badazz 3.5 » :

  • Logic est sans aucun doute le rappeur le plus connu de cette section. Bien qu’il ne soit pas le rappeur le plus populaire, on ne peut pas ne pas mentionner la sortie de son nouveau projet intitulé « Supermarket (soundtrack) ». J’imagine que ça te conviendra parfaitement si c’est ton style :

 

Singles

Je vous ai dit qu’un certain duo des Tarterêts sortait un album la semaine prochaine ? Pardon je m’égare. Bref, voici les singles et clips de la semaine aux US.

  • Alors qu’un énorme flou entoure la sortie de son prochain projet et la suite de sa carrière, alors qu’il se serait fait signer par Jay-Z, Lil Uzi Vert sort de nulle part « Free Uzi » accompagné de son clip :
  • Membre de la clique YBN, YBN Nahmir n’a pas encore sorti de projets solo. Mais il a déjà livré quelques morceaux bien efficaces, comme « Baby 8 » qui est le dernier en date :
  • 1 jour et déjà 1,8M de vues pour cette grosse collaboration californienne entre G-EazyBluefaceALLBLACK et YG, intitulée « West Coast ». Ca me permet de vous recommander très très très chaudement l’EP « 2 Minute Drills » d’ALLBLACK réalisé avec l’excellent producteur Kenny Beats :
  • On finit avec un maxi BANGER produit par NGHTMRE sur lequel pose A$AP Ferg. Une légère frustration car on se dit que les curseurs auraient pu être encore plus poussés, mais le son est déjà vraiment bon comme ça :

 

L’instant douceuuuuur

  • Le crooner qu’est Khalid empile les singles et les collaborations. La dernière sortie en date ? « Self », à découvrir ci-dessous. On peut trouver sa musique un peu plate, son album à venir est tout de même assez attendu.

  • Vous vous souvenez quand je vantais les scores de la collaboration californienne ? Eh bien, elle ne tient même pas la comparaison face à la combinaison ROSALIÀ/J Balvin, en featuring avec El Guincho. De l’espagnol, un avion, est-ce l’été qui approche ? 2,9 millions de personnes auraient tendance à dire oui, et ce en seulement un jour :

 

C’est tout pour cette semaine, vous savez déjà ce qui vous attend la semaine prochaine !

A vendredi prochain les chefs !

 

Creed : l’Héritage de Rocky Balboa

 Alors ok le film est sorti en 2015 il était temps de se réveiller, mais j’avais envie de parler d’un des films qui m’a le plus marqué en tant que jeune lycéen en quête de virilité. Mais plus qu’une critique du film dans sa globalité (que CQN a concocté pour votre plus grand plaisir, va lire ça d’abord pour te mettre dans le bain), je voulais m’attarder sur deux points qui m’ont particulièrement marqués en regardant le film.

Adonis Creed prend un chemin atypique

Adonis est le fils d’Apollo Creed, ex champion du monde et immensité du monde de la boxe dans la saga Rocky, qui décède avant sa naissance. Il connait une enfance difficile dans les foyers jusqu’à ce que la femme d’Apollo (qui n’est pas sa mère biologique) décide de le recueillir. On peut donc voir que Creed n’a pas eu une enfance si difficile que ça, rien qu’à en voir la maison où il grandit. (j’ai pas trouvé d’images je t’invites à vérifier par toi même en regardant le film si ce n’est pas déjà fait) Il fera des études plus que correctes puisqu’au début du film on le voit être promu dans un cabinet financier où il bossait déjà (le rêve de n’importe quel jeune cadre dynamique n’est-ce pas ?). Mais Adonis s’en fout de cette vie, c’est pas ce qui le fait vibrer. Lui, il a grandi au rythme des images des combats de son père et il veut faire comme lui, devenir l’un des plus grands de la boxe anglaise.

C’est une problématique qui sera récurrente dans tout le film, d’abord énoncée par se mère adoptive, le coach de la salle de son père, sa petite amie Bianca et même Rocky Balboa lui diront qu’ils ne comprennent pas son choix de vouloir tout plaquer pour la boxe. Et c’est vrai, la boxe rapporte argent et gloire au niveau professionnel mais la plupart des boxeurs professionnels ne sont pas arrivés ici par choix. S’ils évoluent en boxe professionnelle c’est parce que c’était la seule option pour eux de pouvoir s’en sortir et de ne pas finir dans des gangs ou en prison. Pour donner deux exemples célébrissimes,  Mike Tyson a grandi dans le ghetto ultraviolet de Brownsville et Anthony Joshua a fait de la prison avant de devenir des boxeurs professionnels. C’est une notion qu’on retrouve dans pleins de films de boxe (La rage au ventre, million dollar baby, Real Steel) et y compris dans la réalité : la boxe permet de s’extirper de la misère et de la violence de la rue. Mais les sacrifices pour s’en sortir sont énormes car la boxe à niveau professionnel peut être mortelle. Dans la fiction, Apollo Creed meurt sur le ring. Dans la réalité, Mohammed Ali finit sa vie comme un légume à cause des lésions cérébrales. (Je vous conseille à ce propos un excellent film de Will Smith qui parle des dangers des sports de contact sur le cerveau).

Bref, Adonis n’avait nullement besoin de se lancer dans une carrière professionnelle si ce n’est pour mener un combat interne. Il voulait se prouver que le sang Creed coulait en lui et qu’il était capable de se hisser au rang de son père. Au départ, il est rejeté car considéré comme un fils de riche arrogant : son entraineur à LA ne veut pas de lui, l’entraineur à Philadelphie le surnomme « Hollywood » et ne l’entraine pas, Rocky ne veut pas qu’il gâche sa vie en boxant. A force de s’acharner et de montrer ce qu’il a dans le ventre, son entourage commence à comprendre que ce n’est pas sa provenance qui compte mais ses ambitions et que rien ne l’arrêtera. Au final, c’est le fils de riche qui s’approprie la rue et qui en gagne son respect. En effet, alors que son adversaire Ricky Conlan, qui lui vient des quartiers, ne cesse de le provoquer sur son origine en lui disant qu’il n’a rien à faire ici, on voit bien l’inversion des rôles dans cette scène :

Pendant que le champion qui vient de la rue vit dans son château et s’entraine dans sa salle privée, Adonis s’entraine dans une salle miteuse et il est soutenu par le quartier entier.

Quand rap et boxe s’entremêlent

Le film est accompagné d’une bande son qui vient accentuer l’appui du quartier à Creed. Avec la voix de Future, Meek Mill, Donald Glover ou même Joey Bada$$, c’est comme si toute la street cred américaine venait apporter son soutien au jeune champion ce qui confirme la crédibilité d’Adonis.

Mais d’un autre côté, poser pour un film de rap permet d’asseoir sa crédibilité aussi en tant que rappeur parce que, qu’on se le dise, avoir sa voix sur des images d’un entrainement de boxe c’est tout de même archi stylé.

En réalité, la boxe est un moyen de s’extirper de la misère des quartiers mais le rap aussi, il a permis à beaucoup de rappeurs de se sortir des galères comme la prison ou les gangs ce qui est très lié au destin des boxeurs. Meek Mill qui pose sur la BO par exemple a grandi à Philadelphie (lieu du tournage) dans la misère la plus totale. Il y a donc une reconnaissance mutuelle sur la provenance d’un même milieu et des difficultés que peuvent dépasser un boxeur et un rappeur. Alors un film sur la boxe imprégné par le rap n’est qu’une suite logique et une belle symbiose.

D’ailleurs si on écoute les paroles de la BO, on pourrait les voir figurer sur un album classique d’un rappeur car les lyrics ne parlent pas ou peu du film. Et il y a justement cette ambiguïté dans les paroles où on ne sait pas vraiment si les paroles parlent de Creed ou si le chanteur se fait référence à lui-même comme dans Last Breath de Future ou celui-ci parle de son vécu tout le long de la chanson pour finir par :

I got that beast in my eyes, I’m like Tyson
With my heart and my drive, I know I’m righteous
Keep some ice on me, Rocky, Rocky like Balboa
Once you win, win, win you gon’ want more
Set a trend, trend, trend, need an encore
I was down on my last when I found myself
I’ll be a fighter ’til the end, ’til my last breath

Est-ce une phrase d’encouragement directe pour Adonis Creed ou un rappel à lui même pour s’auto glorifier ?

 

Creed est donc un excellent film que j’ai particulièrement apprécié voir 4 fois d’affilée et qui m’a donné envie de me buter à la boxe et de me peta avec un mec de 2m à la sortie du film. Je ne peux que vous encourager à aller voir le 1 et le 2, si ce n’est pas déjà fait, qui a une BO encore plus incroyable que le premier.

 

VENDREDI SORTIES #26

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau numéro des Vendredi Sorties, la chronique qui te récapitule les sorties musicales de la semaine. Ce début de printemps est agité et annonciateur de beaux singles pour l’été à venir :

EN FRANCE :

PROJETS

  • Un an et demi après son premier album Comme Prévu, et suite à une année 2018 franchement réussie avec I.L.S 2.0 et une invincibilité en feat (on le rappelle), Ninho remonte à bord du GP 800 pour nous sanctionner avec son nouveau projet : Destin. Jusqu’ici l’album ne fait pas l’unanimité. D’aucuns soulignent le manque de prise de risque, d’autres y voient beaucoup de potentiels bangers. Peut-être en attendait-on trop de N.I après qu’il a annoncé « l’album de l’année ». On vous laisse vous faire votre propre avis :

  • Il ne suffit pas de prendre 2 rebeus au style particulier pour faire du PNL… Djadja & Dinaz sortent leur 5ème projet : Drôle de Mentalité. Un peu moins long que Le Revers de la Médaille (2e partie), la formule reste sensiblement la même.

  • Comment un tel gabarit a-t-il réussi à passer inaperçu en ce vendredi ? Naza balance Bénef. Au niveau des featurings, KeBlack et 4Keus entre autres, et la promesse de quelques délices bien débiles à écouter au bord de la piscine cet été.

  • Le rappeur marseillais Soso Maness, ancien collaborateur de la Mafia K’1 Fry mais aussi plus tard de Jul, présente son nouveau projet « Rescapé » :

SINGLES

  • 1 million de vues en moins d’une heure, sans aucun doute 7 millions de vues en 24 heures, est-il vraiment nécessaire de vous informer du retour de PNL …? Une collab inédite avec Off-White, un clip au sommet de la Tour Eiffel, le couplet de NOS… Bref :
  • Le duo inspire même DiMeh dans son nouveau clip Jeunesse qui vient tout juste de sortir :
  • Après une semaine de Planète Rap sur Skyrock, 13 Block dévoile le clip d’Amis d’Avant et annonce la date de sortie de leur prochain album BLO. Rendez-vous le 26 Avril.
  • Exit les noms de véhicules, Koba laD poursuit son rythme d’un single par semaine (FeFe, Aventador, RR, R44) et revient à sa première source de revenu avec Cellophané :
  • Cheu-B, probablement le membre le plus prometteur du XVBarbar, s’associe une nouvelle fois à Cinco après l’excellent « My Chain » pour un nouveau single tout aussi réussi :

Un des rookies à suivre de très près dans les mois à venir est sans aucun doute Diddi Trix : le jeune rappeur originaire de Bondy et protégé de DJ Kore montre l’étendue de son talent sur un nouveau freestyle OKLM :

  • L’ancien membre de la MZ Hache-P nous offre sa meilleure zumba en compagnie de Lartiste :
  • Sefyu est de retour avec « Mal(à)laise » :
  • A noter également : un nouveau single cloud rap de Green Montana ainsi que le clip de Flex de Tengo John, Infinit‘ et le Prince Waly :

AUX US

PROJETS

  • Après un premier album réussi et la « retraite » de son rival Lil Uzi Vert, Rich The Kid sort The World Is Yours 2, suite plutôt bien aboutie de son premier long projet. À écouter ici :

  • En Janvier 2019, le rappeur canadien Nav prenait sa retraite (à 29 ans). Fin Mars, il revient avec un 2ème album, Bad Habits. Bon…

  • Le trappeur canadien signé sur le label de Drake (OVO) Baka Not Nice nous offre un projet de 3 titres, avec des apparitions de Juicy J et de Giggs :

SINGLES

  • Le sosie de Quavo et le petit bébé d’Atlanta s’offrent une collaboration 100% ATL. Jacquees featuring Lil Baby, c’est ici :

  • Comethazine profite d’une belle tête d’affiche, en la personne d’A$AP Rocky pour le remix de Walk :

  • Après un shout-out de Drake, le poulain de Young Thug, Lil Keed continue son bout de chemin et s’offre un joli featuring avec Offset.

  • Un an et demi plus tard, Jaden Smith remix et clip Watch Me:
  • Lil Duval fait appel à 2 Chainz pour rajouter un couplet à son single avec Ty Dolla $ign, « Pull Up » :

  • Certaines filles préfèrent les filles, et PnB Rock aime ce genre de filles. Si bien qu’il a décidé d’inviter Lil Skies pour en parler.
  • Pivot Gang, collectif formé autour du rappeur de Chicago Saba, sort un nouveau single :

L’INSTANT SUCREY

Un court instant cette semaine mais d’une qualité certaine puisque :

  • BJ The Chicago Kid revient avec le single intéressant Close

  • Ryan Trey semble avoir réussi à sortir Bryson Tiller de son exil !

  • Pink Sweat$ nous parle d’un fameux cocktail pour nos soirées, Coke & Henny Pt. 1

  • Lil Baby est invité sur le nouveau single de Jacquees :

DECOUVERTE DE LA SEMAINE

  • Le chanteur de 19 ans Ryan Trey s’offre un featuring de Bryson Tiller pour un nouveau track :

A la semaine prochaine chacal

5 CONCERTS À NE PAS MANQUER À PARIS EN MARS 2019

Fraîchement revenu de vacances, le retour à la réalité est douloureux : temps claqué, estime de toi proche de zéro, épanouissement personnel à deux doigts de passer en négatif. Tu essaies de te convaincre que la perspective du retour de ta petite routine bien rodée et de ton état de presque-mort cérébrale t’emplit de bonheur, mais au fond on sait tous que tu ne penses qu’à une chose : te barrer le plus loin possible de ce bourbier. Ça tombe bien, parce que Paris accueille ce mois-ci un nombre indécent de concerts. De quoi t’offrir la petite bouffée d’air qui te permettra de survivre une journée de plus à cet enfer.

hqdefault-2.jpg
END MY FUCKING SUFFERING

Pour te simplifier la tâche, le Y-Grec t’a sélectionné les 5 gigues à ne pas manquer en mars.

L’INCONTOURNABLE

DRAKE – THE ASSASSINATION VACATION TOUR // ACCORHOTELS ARENA – 13/15/16 MARS

2 ans après ses deux concerts d’anthologie à Bercy (non j’y étais pas j’avais un concours blanc à réviser J), Drake revient à l’Accor Hotels Arena en ce beau mois de mars. On sort son carnet et un stylo parce que ça sera le mercredi 13, vendredi 15 et samedi 16 mars 2019 seulement alors pour les derniers retardataires il est temps de prendre sa place. Il faudra compter aux alentours de 100 euros pour une place mais qui les valent largement selon moi (de toute façon tu les investiras pas mieux).

Le concert aura lieu à l’occasion de la tournée européenne de son dernier album  Scorpion. D’un point de vue personnel l’album est clairement en dessous de More Life qui m’avait fait vibrer du début à la fin mais on ne peut pas nier que le concert sera mythique vu les tubes qu’on retrouve dans Scorpion : In my Feelings (kiki challenge en live à prévoir ?), God’s Plan, Nice for What…

Plusieurs interrogations cependant autour de cette tournée :

• Comment va-t-il interpréter proprement Dont’ Matter to me, la collaboration inattendue avec le défunt Michael Jackson sans sa présence mythique sur scène ?

• Il y a deux ans, le public français avait pu se délecter de la présence de Rihanna ou encore de Nicki Minaj sur scène. Qu’en sera-t-il cette année ? Peut-on espérer voir Jay-/!\ débarquer sans prévenir ou encore les Migos avec qui Drake a beaucoup travaillé en 2018 ?

Ce sera donc LE concert du mois selon moi donc si t’as toujours pas pris ta place, kdo : Billetterie

CELUI DONT ON NE POURRA BIENTÔT PLUS PRONONCER LE NOM

CHILDISH GAMBINO // ACCORHOTELS ARENA – MERCREDI 27 MARS

Pas de panique, Donald Glover n’est pas atteint d’un cancer en phase terminale. Ce dernier a simplement déclaré considérer Childish Gambino comme un projet qui, comme tout projet, a un début ainsi qu’une fin. Avec 3 albums à son actif, il ne cache pas qu’il a prévu de sortir un quatrième et final album avant de ranger son alter ego au placard potentiellement à tout jamais. On peut donc faire le pari que ce sera un de ses derniers concerts en France. Stratégiquement donc, on ne pourrait que te conseiller de prendre ta place au plus vite.

Fort d’une période rap hyper aboutie avec notamment le merveilleux Because The Internetqui est construit comme une pièce de théâtre et qui fait partie de mes albums préférés de tous les temps, puis d’un virage vers quelque chose de plus jazz-funk avec son dernier album Awaken, My Love !, l’artiste semble réussir tout ce qu’il touche et compte même explorer un esprit plus punk dans son prochain projet. Bref, on a hâte de le voir enflammer Bercy.

« C’est en plein dans ma semaine de partiels », me diras-tu sûrement d’un air faussement désolé et factuellement tu n’as pas tort; mais je répondrais que parfois, il faut savoir faire des choix dans la vie. En tout cas moi j’ai déjà fait le mien. En plus, chose assez extraordinaire au vu du sold-out express de sa dernière date en France, il reste encore des places alors foooonce

Billetterie

LES BONS COPAINS

THE INTERNET – HIVE MIND TOUR // BATACLAN – MARDI 19 MARS

Jusqu’à leur dernier album Hive Mind, les albums de The Internet sortaient sur le label Odd Future. Et comme tous les artistes qui gravitent autour de Tyler The Creator, The Internet c’est un groupe d’américain.e.s avec qui tu ne peux qu’avoir envie d’être potes. Ah, et ils font de la musique aussi.

Avec 4 albums à leur actif dont Ego Death, nommé aux Grammys dans la catégorie meilleur album urbain contemporain en 2015, The Internet mélange savamment le R&B, le jazz, le hip-hop, la funk et quelques influences de musique électronique et en profite pour embarquer son public dans leur philosophie de vie : celle de ne pas se prendre la tête. Malheureusement, le concert affiche déjà complet mais tu pourras trouver une place sur l’event Facebook si tu es vif.

On y va pour leurs rythmes chill, pour la voix envoutante de Syd, pour le plaisir de voir des instruments live ce qui n’est plus si évident dans un concert rap/RnB/n’importe quelle musique urbaine, et surtout pour pouvoir enfin passer un concert sans que Jonathan et Dimitri, lycéens qui ont séché leurs cours de la journée pour être placés tout devant, « là où ça pogote grave » selon leurs termes, n’en aient rien à foutre de ton espace vital et te bousculent avec leurs corps frêle et dégoulinant de sueur.

LE TONTON

ANDERSON .PAAK (& THE FREE NATIONALS) – ANDY’S BEACH CLUB WORLD TOUR // LE ZÉNITH – MARDI 12 MARS

Âgé de 33 ans, il semble plutôt malvenu de définir Brandon Paak Anderson comme un tonton. Et pourtant, celui-ci compte à son actif des collaborations avec notamment Dr. Dre et The Game sur leurs albums respectifs en tant que producteur, ainsi qu’avec une flopée d’artistes du même acabit. Ses albums persos Malibu et Oxnard ont été acclamés par la critique et transmettent un max degood vibes, bro. Pour cause, sa voix éraillée s’accorde merveilleusement bien avec ses instrus parfois rétro mais toujours catchy.

Coup de chance, il fait un arrêt par le Zénith de Paris sur la tournée de son groupe, The Free Nationals et comme pour The Internet, on parie sur le fait que tu auras suffisamment de place pour danser sans toucher tous les corps alentours. Et il reste des places !

Billetterie

LE PRODIGE

 GEORGIO – XX5 // LE ZÉNITH – VENDREDI 15 MARS

L’homme de l’ombre commence à briller de son succès, et il est de retour sur scène après un an d’absence après la tournée de Héra sacré disque d’or. Il nous avait lâché son très bon album XX5 en novembre dernier qui lui a valu une nomination aux victoires de la musique dans la catégorie « album rap ». Georgio s’est créé son propre univers et ne cesse de nous surprendre en se réinventant au fil de ses albums (à mon plus grand regret parfois, nostalgie).

Bref vous le retrouverez le même soir que Drake le 15 mars 2019 au Zénith de Paris pour une ambiance plus intimiste. Va falloir faire un choix.

Billetterie

BONUS : LE ROOKIE

SLOWTHAI // TRABENDO – DIMANCHE 24 MARS

slowthai (tout en minuscule), c’est d’après YARD « England’s next big thing ». C’est un des petits nouveaux de la scène rap britannique et son EP RUNT, sorti l’an dernier, a éveillé notre attention de par ses instrus inquiétantes et son flow tranchant aux influences grime. Il sublime le tout dans ses clips et nous offrent des regards emplis de folie qui nous font vachement penser à Denzel Curry quand il fixe la caméra un peu trop près de cette dernière.

Sa dernière collaboration avec Mura Masa, étonnante sur le papier, nous tient en haleine pour la suite.

Il nous fera l’honneur de se produire dans une des pires salles de Paris, celle où tu as une chance sur trois de ne rien voir de ce qu’il se passe sur la scène à moins de passer le concert sur la pointe des pieds, j’ai nommé le Trabendo. Bien sûr, ce problème n’existe pas quand on est au premier rang hihihi

Billetterie

Ça y est, un sourire sincère s’affiche enfin sur ton visage. Ne nous remercie pas, ça nous fait plaisir.

Ils passent également à Paris en mars mais on vous laisse regarder ça de plus près de votre côté : Kamasi Washington, Nicki Minaj, Mick Jenkins, MadeinTYO, IAMDDB, Sopico.

Vendredi Sorties #25

 

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau numéro des Vendredi Sorties, la chronique qui te récapitule les sorties musicales de la semaine. Les choses deviennent sérieuses en ce début de mois de mars, il y en a eu pour tout le monde cette semaine :

En France

Projets

  • Un an et demi après « 1994 », salué par la critique et couronné d’un disque d’or, le rappeur belge Hamza est de retour avec « Paradise », qu’il définit comme son premier vrai album. Des productions phénoménales, des invités d’exception (on fermera les yeux sur le monologue sans grand intérêt d’Oxmo), c’est l’album à écouter absolument cette semaine :

  • Kaaris agrémente « Or Noir 3″, sorti il y a un mois et demi, de 7 nouveaux titres de très bonne facture. On attendait la version d’Exo Planète avec impatience, et elle est à la hauteur de nos attentes :

  • Kino, le protégé de l’équipe de producteurs Katrina Squad (SCH, Leto, Ninho…), dévoile son premier projet, où on retrouve entre autres PLK et Leto :

  • JUL sort un nouveau projet gratuit comme il en a l’habitude, en balançant un morceau par jour. Ca commence aujourd’hui avec « Pocahontas » :

Singles / Clips

  • La cité la cité !!! Niska est de retour avec un nouveau single, « Giuseppe » :
  • Le jeune Koba LaD n’a de cesse de changer de classe puisqu’après le Fefe et l’Aventador, c’est désormais au volant d’un RR qu’il fait des tours du Bat 7 :

  • Ateyaba maintient l’espoir que son nouvel album Ultraviolet voit le jour avec un nouveau track exceptionnel :
  • Le phénomène du 93 Landy nous fait patienter avant la sortie de son premier album la semaine prochaine avec « Muerte », sur lequel il invite Dadju :
  • Dosseh dévoile un remix de « Blue Lights » de Jorja Smith. Une idée originale, pas super bien exécutée si tu veux mon avis. Tu t’en fous ? On passe à la suite alors :
  • Le meilleur trappeur de l’hexagone les amis !! Leto balance le 6e épisode de la série de freestyle « Double Bang » et c’est une fois de plus de la grande boucherie :
  • La belle ville de Sevran continue de rayonner avec la zumba de qualité supérieure que nous ont concocté Dabs et Maes :
  • En vrac : des nouveaux singles d’Alonzo, de Lord Esperanza, de Hooss et de Cinco :

Aux US

Projets

  • A 41 ans, 2 Chainz ne semble pas avoir l’intention de cesser de se réinventer. Avec « Rap Or Go To The League » , dont la direction artistique a été gérée par nulle autre que LeBron James, tutoie encore un peu plus les sommets, et ce n’est pas sans rapport avec le casting auquel le rappeur d’Atlanta a fait appel : Kendrick Lamar, Young Thug, Travis Scott, Kodak Black

  • Bénéficiant d’un buzz considérable en 2018, Lil Skies dévoile un nouveau projet surprise, « Shelby », sur lequel il invite Gucci Mane et l’inévitable Gunna :

  • Remarqué en début d’année pour la chanson virale « Walker Texas Ranger » qu’il avait accompagnée d’un clip tout aussi lunaire, DaBaby présente un nouveau projet, assisté par Offset, Rich Homie Quan ou encore Rich The Kid :

  • La découverte de la semaine : la jeune rappeuse britannique Little Simz sort un nouvel album super réussi :

  • A$ap TyY, membre du collectif A$ap Mob, sort un nouvel album, « Project Rockstar« . J’ai rien à dire dessus, je l’ai pas encore écouté, démerde toi :

Singles / Clips

  • Juice WRLD sort un nouveau single avant la sortie de son nouvel album, « Death Race for Love« , la semaine prochaine :

  • Brr brr! Rich The Kid balance « 4 Phones » :

  • Fort de son hit « Thotiana », Blueface multiplie les apparitions et la dernière en date est sur le nouveau single de G-Eazy :

  • 3 clips à noter : J. Cole, Offset et Gunna.

L’instant sucrey

  • Auréolée par la critique il y a plus de 2 ans pour son chef-d’œuvre « A Seat at the Table« , Solange fait son retour surprise avec un nouveau projet, « When I Get Home » :

  • Plusieurs singles intéressants : Drake remixe un track de la chanteuse Summer Walker ; la collaboration entre le chanteur SAINt JHN et Lil Baby ; un nouveau single de Zacari, le protégé du label TDE ; enfin, après The Weeknd, Gesaffelstein fait maintenant appel à Pharrell pour un nouveau single :

Ciao bande de nazes